Russie : Vladimir Poutine répond à l’Union européenne sur le vaccin Spoutnik V

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Russie : Vladimir Poutine répond à l’Union européenne sur le vaccin Spoutnik V
franceinfo
Article rédigé par
T. Franceschet - franceinfo
France Télévisions

Après la déclaration du commissaire européen chargé de la vaccination, Thierry Breton, Vladimir Poutine a répondu à l’Union européenne, lundi 22 mars. Le vaccin russe Spoutnik V est en cours d’analyse par l’Agence européenne du médicament.

Les tensions entre la Russie et l’Union européenne se poursuivent, dans un contexte où le dossier du vaccin russe Spoutnik V est examiné par l’Agence européenne du médicament. "L’Union européenne n’a pas besoin du vaccin russe Spoutnik-V. Les Russes ont un mal fou à le fabriquer et il faudra sans doute les aider", a lâché Thierry Breton, lundi 22 mars. Une déclaration du commissaire européen chargé de la vaccination qui a fait bondir Vladimir Poutine. "Nous n’imposons rien à personne, quand nous entendons de tels propos de la part de diplomates, on peut se demander quels sont les intérêts protégés, ceux des laboratoires pharmaceutiques ou ceux des Européens", a répondu le président russe.

Spoutnik V autorisé dans 55 pays

"La vaccination est bien entendu un choix volontaire de chaque personne, une décision personnelle. J’ai l’intention de me faire vacciner", a-t-il ensuite expliqué, sans préciser si ce serait avec Spoutnik V ou avec un des deux autres vaccins que la Russie dit avoir conçu. La chancelière allemande Angela Merkel s’est déjà dit prête à commander des doses du vaccin Spoutnik V si celui-ci était adopté par l’Union européenne, tandis que la Russie affirme qu’il est autorisé dans 55 pays du monde.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.