Retraites : "On a l'obligation de trouver une autre voie", estime Ségolène Royal

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 8 min.
Retraites : "On a l'obligation de trouver une autre voie", estime Ségolène Royal
FRANCE 2
Article rédigé par
C. Roux - France 2
France Télévisions

Ségolène Royal, ancienne ministre de l'Environnement et présidente de la COP21 et de Désirs d'avenir, était l'invitée des "4 Vérités" de France 2 lundi 5 juillet.

Alors que le ministre de la Santé Olivier Véran a évoqué dimanche 4 juillet la possibilité d'une reprise épidémique dès la fin juillet, Ségolène Royal, qui était l'invitée des "4 Vérités" lundi matin, a été interrogée sur la grande question du moment : faut-il rendre la vaccination obligatoire ? "La première chose, c'est que le vaccin est une chance", a constaté l'ancienne ministre, qui a souligné qu'à l'échelle de la planète, de nombreuses personnes n'y ont pas accès. Et de renchérir : "C'est une chance, et en plus c'est gratuit." Pour Ségolène Royal, il faut "procéder de manière rationnelle et simple, c'est-à-dire commencer l'obligation par tous ceux qui sont en contact avec le public". L'ex-ministre de l'Environnement appelle donc le gouvernement à être courageux et à prendre cette décision rapidement, dès maintenant.

Quid de la réforme des retraites ?

Également questionnée sur la réforme des retraites, Ségolène Royal a estimé que l'exécutif ne doit pas réformer à tout prix avant la présidentielle. "Nous avons vécu une crise sanitaire, une crise économique extrêmement violente, et le fait même de ressortir une réforme conçue avant cette crise, comme si de rien n'était, je pense que c'est un manque de discernement", a expliqué la présidente de la COP21 et de Désirs d'avenir. Pour elle, "on a l'obligation de trouver une autre voie".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.