Cet article date de plus de deux ans.

Élargissement du pass sanitaire : la course contre la montre du gouvernement

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Élargissement du pass sanitaire : la course contre la montre du gouvernement
Élargissement du pass sanitaire : la course contre la montre du gouvernement Élargissement du pass sanitaire : la course contre la montre du gouvernement (France 2)
Article rédigé par France 2 - A. Bourse, T. Curtet, G. Marque, P. Touileb, S. Ripaud
France Télévisions
France 2

Le gouvernement est engagé dans une course contre la montre pour faire voter l'élargissement du pass sanitaire avant la fin de la semaine. Il admet quelques concessions, ce lundi 19 juillet, notamment sur le montant de la contravention des professionnels en cas de non-contrôle.

Le compte à rebours est lancé pour le gouvernement. Après le Conseil des ministres du lundi 19 juillet, l'exécutif veut aller très vite pour faire adopter le projet de loi sur l'extension du pass sanitaire et la vaccination contre le Covid-19 obligatoire des soignants. Prochaine étape : l'arrivée en commission, mardi 20 juillet, avant d'être débattu dans l'hémicycle. Le projet de loi devrait arriver au Sénat jeudi 22 juillet. Le gouvernement espère qu'il sera adopté d'ici le vendredi 23 juillet soir ou le samedi 24 juillet.

Des concessions

Certains points ont été revus, dont l'obligation de contrôle dans les centres commerciaux de plus de 20 000 mètres carrés, retoquée par le Conseil d'État. Autre point : les amendes pour les patrons qui n'appliqueraient pas les mesures. "Les sanctions doivent être proportionnées et ne doivent pas être excessives. Elles doivent être dissuasives", a expliqué lundi 19 juillet Bruno le Maire, ministre de l'Économie, qui considère que le montant de 45 000 euros était excessif. L'amende pourrait passer à 1 000 euros. "Pour apaiser les oppositions au Parlement qui dénoncent des mesures liberticides, le gouvernement semble prêt à renoncer aux contrôles policiers pour les cas positifs", indique la journaliste Valérie Astruc, en direct du palais de l'Élysée, lundi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.