Désintox. Covid : non, les vaccins ne sont pas responsables d'accidents vasculaires cérébraux

Publié
Article rédigé par
France Télévisions

Les vaccins provoqueraient des AVC. C'est l'affirmation d'un homme en tenue de pompier qui se filme à l’extérieur d’un hôpital lyonnais

Les vaccins provoqueraient des AVC. C'est l'affirmation d'un homme en tenue de pompier qui se filme à l’extérieur d’un hôpital lyonnais où il assure avoir déposé une femme de 71 ans ayant fait un AVC après avoir été vaccinée. Il prétend avoir constaté une hausse des AVC chez les personnes ayant reçu les injections, ce que lui aurait confirmé une infirmière de l’hôpital : « Elle me dit, on en a de plus en plus. C’est dans les 15 jours qui suivent la vaccination. Elle me dit : On alerte tout le monde mais il n’y a rien qui remonte, il n’y a rien qui se fait ».

Contactée par Désintox, la direction de l’hôpital dément formellement les propos du pompier : « Médicalement, aucune hausse des AVC n’a été constatée depuis le début de la campagne vaccinale et il n’y a pas de lien de cause à effet entre le vaccin et d’éventuels AVC ».

En cherchant des informations sur l’homme de la vidéo, Désintox a pu constater qu’il est bien pompier et milite activement sur les réseaux sociaux contre les mesures prises pour lutter contre la covid. Il a ainsi lancé une pétition contre le pass sanitaire, il critique le port du masque et exprime sa honte à l’égard de son institution , lorsque les pompiers du Tarn se félicitent d’avoir vacciné 500 personnes en une journée. Pour lui, avec les vaccins « On fait de fausses promesses en s’engageant sur des discours affirmatifs basés sur la croyance… »

Les propos tenus dans la vidéo lui ont valu d’être reçu par son chef de centre, indique le Service Départemental-Métropolitain d’Incendie et de Secours du Rhône. Il lui est reproché de ne pas avoir respecté son devoir de réserve, en tenant des propos qui ne sont « pas du tout soutenus par la caserne, que ce soit au niveau de la direction comme de ses collègues ».

L'affaire serait même remontée, assure-t-on à Désintox, jusqu'au ministère de l'Intérieur, mécontent de voir un représentant des soldats du feu souffler sur les braises du complotisme.

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 Minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.