Covid-19 : une baisse de l'engouement pour la vaccination en France ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Covid-19 : baisse de l'engouement pour la vaccination en France ?
France 2
Article rédigé par
D.Mascret - France 2
France Télévisions

Le taux de contamination au Covid-19 baisse toujours, jeudi 24 juin, en France. Le pays ne sera toutefois pas tiré d'affaire tant qu'une grande majorité de la population ne sera pas vaccinée, rappelle le journaliste et médecin Damien Mascret, présent jeudi 24 juin sur le plateau du 20 Heures. 

La campagne de vaccination contre le Covid-19 se poursuit en France. Est-elle assez rapide ? "Si à la rentrée, le nombre de personnes vaccinées est insuffisant, on aura cette fameuse quatrième vague plus ou moins haute avec le variant Delta, qui va se répandre bien sûr chez les non-vaccinés, mais également chez les personnes qui sont vaccinées incomplètement (…) et chez les personnes vaccinées complètement, mais chez qui la vaccination n'est pas parfaitement efficace", rappelle le journaliste et médecin Damien Mascret, présent jeudi 24 juin sur le plateau du 20 Heures de France 2.

Baisse des primo-vaccinés

Les objectifs seront-ils tenus pour le mois de septembre ? "Difficile" selon le médecin, compte tenu du "ralentissement des primo-vaccinations", qui baissent depuis le 22 mai. "On est maintenant en train de passer en dessous de 200 000", explique Damien Mascret. "Si on part du principe que ceux qui ont une première dose font effectivement la deuxième (…), il faudrait atteindre 35 millions de personnes primo-vaccinées à la fin du mois de juillet, pour atteindre 35 millions à la fin du mois d'août, pour avoir une population totalement vaccinée", conclut-il.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.