Covid-19 : top départ pour la vaccination élargie aux plus de 75 ans et aux personnes à "haut risque"

Jusqu'ici, la campagne vaccinale n'était réservée qu'aux résidents des Ehpad et au personnel soignant.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une soignante vaccine un patient contre le Covid-19, à Sarcelles (Val d'Oise) le 10 janvier 2021. (ALAIN JOCARD / AFP)

La campagne de vaccination contre le Covid-19 s'élargit. Lundi 18 janvier, toutes les personnes âgées de plus de 75 ans qui ne vivent pas en maison de retraite, ainsi que 800 000 personnes présentant des pathologies dites "à haut risque" (comme des insuffisances rénales chroniques ou des cancers sous traitement), peuvent se faire vacciner. Jusqu'ici, seules les personnes résidant en Ehpad et le personnel soignant pouvaient recevoir le vaccin. 

Le démarrage a été laborieux : seulement 422 127 personnes en France ont reçu la première injection jusqu'à présent. "Tout le monde ne peut pas avoir un vaccin dès demain, ni la semaine prochaine", a souligné Jacques Battistoni, président du syndicat de généralistes MG France, sur franceinfo.

Un appel à la patience

Les demandes de rendez-vous sont ouvertes depuis la fin de semaine dernière. Un million de rendez-vous ont déjà été pris, alors que 833 centres étaient "ouverts et accessibles à la réservation", selon le ministre de la Santé, Olivier Véran. Mais tous les seniors n'ont pas pu s'inscrire, ce qui a généré quelques crispations.

Olivier Véran a invité à la "patience" car les doses n'arrivent que progressivement. Il a affirmé que "plus d'un million de vaccinations seront réalisées" d'ici fin janvier, entre 2,4 et 4 millions d'ici fin février. En visite à Lyon samedi, Jean Castex a aussi reconnu que les plus de 75 ans ne pourraient pas être vaccinés "en quelques jours", et appelé à une vaccination "dans le calme". Les vaccinations "s'effectueront de manière progressive, au fur et à mesure que les 200 millions de doses de vaccin que la France a commandées ou précommandées arriveront sur le territoire national", a ajouté le Premier ministre, en assurant que le défi serait "relevé".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.