Covid-19 : Sanofi renonce à son vaccin à ARN messager

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : Sanofi renonce à son vaccin à ARN messager
Article rédigé par
A.Jolly, C.Jongis - France 2
France Télévisions

Le laboratoire Sanofi a annoncé, dans la matinée du mardi 28 septembre, qu'il renonçait à développer son vaccin à ARN messager. Un autre projet de vaccin, fondé sur une protéine recombinante, est quant à lui bien avancé.

Après un an et demi de recherches, Sanofi arrête le développement de son vaccin à ARN contre le Covid-19. Les résultats des premiers essais étaient prometteurs, mais le laboratoire français estime que son vaccin arriverait trop tard. "Qui a besoin à l'heure actuelle d'un troisième vaccin à ARN messager, qui ne sera disponible que dans plusieurs trimestres ?", a commenté Thomas Triomphe, le vice-président exécutif de Sanofi Pasteur.

Un autre vaccin disponible en 2022

12 milliards de doses auront, en effet, été produites d'ici la fin de l'année 2021. Cela ne signifie toutefois pas forcément qu'aucun vaccin anti-Covid-19 ne sera produit en France. Les équipes de Sanofi travaillent en parallèle sur un autre produit, un vaccin à protéines recombinantes, qui pourrait voir le jour début 2022. 75 millions de doses ont déjà été commandées par l'Europe et le Royaume-Uni. D'autres pays pourraient se tourner vers ce vaccin, qui serait vendu moins cher que ses concurrents. Le géant pharmaceutique affirme également désormais maîtriser la technologie de l'ARN, qui pourrait être utilisée à l'avenir. 

Parmi Nos Sources : 

Communiqué de presse – Sanofi 

Dépêche AFP – Sanofi veut se positionner sur les vaccins à ARN Messager, mais pas pour le COVID-19

Frédéric Bizard, interrogé dans le reportage, est un économiste spécialiste des questions de protection sociale et de santé.


Liste non exhaustive. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.