Covid-19 : les maires ne veulent pas payer seuls la campagne de vaccination

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
campagne mairie
franceinfo
Article rédigé par
P. Boisson, B. Poulain, P. Loison - franceinfo
France Télévisions

La campagne de vaccination alourdit le budget des mairies. Illustration dans la Marne et dans l'Aisne.

À Vitry-le-François, dans la Marne, le centre de vaccination tourne à plein régime. Chaque jour, 300 injections y sont effectuées. La commune a engagé 250 000 euros (matériel de désinfection, achats des tentes, imprimantes, personnel). Une facture que ne digère pas Anna Reolon, 2e adjointe : "On a quand même rogné sur le budget de la culture". Face au désarroi de cette élue, le préfet du département Pierre N'Gahane n'entend pas payer "tous les frais, mais seulement les surcoûts".

Augmentation des impôts locaux

Mêmes inquiétudes dans l'Aisne. À Laon, le centre de vaccination, ouvert en avril, est associé au centre hospitalier de la commune. "On ne sait pas encore comment seront compensés les coûts pour l'hôpital et pour la collectivité", s'interroge le maire UDI Éric Delhaye, qui veut interpeller les services de l'État sur la question des frais. Selon l’association des maires de France, la crise sanitaire pourrait coûter six milliards d’euros aux communes. Une sur trois a déjà prévu d'augmenter sa taxe foncière.

"On dit aux maires qu'on va vous rembourser. Mais rien n'est clair. Il y a une absence de transparence. L'État ne joue pas son rôle et ne fait que de la communication. Ce sont les administrés qui paient la note", s'indigne Philippe Juvin, maire LR de La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine) sur franceinfo mardi 27 juillet. "On a un appauvrissement majeur des services publics".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.