Covid-19 : le Parlement va se pencher sur les effets secondaires des vaccins

Le Sénat a saisi l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques après une pétition qui réclamait une commission d'enquête parlementaire sur le sujet.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'hémicycle du Sénat, le 26 janvier 2021. (SANDRINE MARTY / HANS LUCAS / AFP)

La démarche vise à "répondre aux inquiétudes". Devant le succès d'une pétition sur les effets secondaires des vaccins contre le Covid-19, le Sénat a décidé de saisir l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst), mercredi 9 février.

Une pétition, en ligne depuis le 12 janvier, réclamait la création d'une commission d'enquête sénatoriale sur les effets secondaires des vaccins. Elle a totalisé 33 600 signatures en un mois, loin, cependant, des 100 000 signatures nécessaires pour obliger le Sénat à l'examiner. Mais "constatant la forte dynamique de signatures", et pour éviter que ce seuil ne soit atteint pendant la suspension des travaux parlementaires à la fin du mois, la conférence des présidents du Sénat a décidé de s'en saisir sans attendre.

Plutôt qu'établir une commission d'enquête, la commission des affaires sociales du Sénat a choisi de faire appel à l'Opecst, un organe composé de 18 députés, 18 sénateurs, et d'un conseil scientifique de 24 personnes. La présidente de la commission des affaires sociales, Catherine Deroche (LR), affirme que "par sa pratique de la controverse et sa capacité à mobiliser la communauté scientifique dans sa diversité, l'Office nous a semblé créer les conditions d'un examen serein de ces sujets".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.