Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 : la vaccination pour briser les chaînes de contamination

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : la vaccination pour briser les chaînes de contamination
France 2
Article rédigé par
D.Mascret - France 2
France Télévisions

La campagne de vaccination contre le Covid-19 suit son cours dans plusieurs pays. Certains résultats laissent penser que les personnes vaccinées ne peuvent pas contaminer les autres.

Les personnes vaccinées contre le Covid-19 ne pourraient probablement pas contaminer d'autres personnes. "C'est une bonne nouvelle parce que pour l'instant, la seule certitude qu'on avait, c'est que si vous étiez vacciné, vous réduisiez quasiment totalement votre risque d'être hospitalisé, de faire une forme grave, de décéder... Mais on ne savait pas si une personne vaccinée ne risquait pas de se contaminer tout de même, de contaminer les autres autour d'eux", explique le journaliste France Télévisions et médecin Damien Mascret sur le plateau du 13 Heures, vendredi 26 février.

Une immunité collective 

En Israël, où la moitié de la population a reçu une dose, la réduction des contaminations s'élève à 92 %. "Ce n'est pas une preuve absolue, mais cela tend à montrer qu'on limite bien les chaînes de contamination", précise le médecin. Quand cette immunité sera-t-elle atteinte en France ? "Cela dépend du variant qui domine. Pour l'instant, avec le variant historique, on avait calculé que l'immunité collective serait atteinte avec au moins 60 % de la population immunisée. Avec le variant anglais, c'est plus ennuyeux, il se répand rapidement", ajoute Damien Mascret, qui estime que l'immunité collective ne serait atteinte qu'à partir de 95 % de protection de la population.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.