Covid-19 : la rude bataille des soignants du service de réanimation de la Pitié-Salpêtrière

Publié Mis à jour
Covid-19 : la rude bataille des soignants du service de réanimation de la Pitié-Salpêtrière
FRANCEINFO
Article rédigé par
F.Prabonnaud, G.Messina, N.Bergot - franceinfo
France Télévisions

Le rythme des contaminations au Covid-19 ne faiblit pas, vendredi 7 janvier. Après la terrible vague du variant Delta, les services de soins critiques se demandent quel sera l’impact du variant Omicron.

Dans la matinée du vendredi 7 janvier, les visages d'une équipe de réanimation de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, sont fermés : elle n'a rien pu faire pour éviter le décès d'une jeune maman malade du Covid-19. Elle laisse deux enfants derrière elle, dont son bébé né par césarienne. "Elle ne voulait pas se faire vacciner parce qu'elle était enceinte, et qu'elle avait peur pour son bébé", relate le docteur Élodie Baron, médecin réanimatrice. Une autre patiente inquiète les soignants. Âgée de 26 ans, elle est obèse et non-vaccinée.

Des services saturés et des soignants épuisés

La moitié des 12 lits du service est occupée par des patients Covid. Il faut par ailleurs toujours prendre en charge les autres urgences. Dès que les patients vont mieux, les soignants se battent pour libérer des lits. Pour l'instant, les hôpitaux de Paris font toujours face à la vague Delta, mais les hospitalisations dues à Omicron progressent. En plus des départs et des soignants malades, il faut gérer la fatigue générale. "Je ne sais pas si je serais prêt à faire une nouvelle vague, avec le même afflux de patients qui arrive chaque jour", reconnaît Mickaël Matos, infirmier en réanimation. Âgé de 31 ans, il a résisté à toutes les vagues jusqu'à présent.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.