Covid-19 : la quatrième vague est-elle inévitable ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : la quatrième vague est-elle inévitable ?
FRANCE 2
Article rédigé par
D.Mascret - France 2
France Télévisions

Si le gouvernement n'a pas encore rendu obligatoire la vaccination pour le personnel soignant, il menace de le faire si, d'ici septembre, 80 % d'entre eux ne sont pas vaccinés. Pendant ce temps, la maire de Lille (Nord), Martine Aubry, a annoncé l'annulation de la braderie de septembre. Le journaliste et médecin Damien Mascret fait le point.

Allons-nous vers une quatrième vague ? "La projection de l'Institut Pasteur nous montre qu'on atteindrait à l'automne un pic d'hospitalisations de 2 500 hospitalisations par jour", déroule le journaliste Damien Mascret. "C'est de l'ordre des pics précédents, peut-être pas comme le premier à 3 600 hospitalisations par jour ou le deuxième avec 2 900 mais on voit qu'on était au-dessus de la troisième vague."

Confiner uniquement les non-vaccinés ?

Quel taux d'immunité doit être atteint pour être tranquille à l'automne ? Le scénario est le suivant : 30 % des enfants, 70 % des adultes et 90 % des séniors de plus de 60 ans doivent être vaccinés. L'attention est portée sur les séniors : s'ils représentent 3 % de la population générale, ils devraient représenter 35 % des hospitalisations. Un autre scénario, "et ça ne ferait plaisir à personne, c'est de reprendre des mesures restrictives à la rentrée", en confinant les vaccinés "mais ça pose des questions éthiques", précise le médecin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.