Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 : la Haute Autorité de santé recommande une dose de rappel à l'automne pour les personnes à risque

L'organisme estime également que les personnes âgées d'au moins 80 ans, immunodéprimées ou à très haut risque devraient pouvoir "bénéficier d’un rappel supplémentaire dès le printemps".
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une soignante prépare une dose de vaccin contre le Covid-19 à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) le 14 février 2023. (ALINE MORCILLO / HANS LUCAS / AFP)

L'objectif est de "protéger le plus grand nombre de personnes des formes sévères et des décès, de limiter la circulation virale et de préserver le système de santé". La Haute Autorité de santé (HAS) recommande, vendredi 24 février, l'administration d'une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 à l'automne, "pour les personnes à risque de forme sévère", c'est-à-dire les personnes atteintes de certaines comorbidités quel que soit leur âge, les personnes âgées de 65 ans et plus, ainsi que les femmes enceintes.

La HAS recommande également que les personnes âgées de 80 ans et plus, les personnes immunodéprimées et les personnes à très haut risque de la maladie "puissent bénéficier d'un rappel supplémentaire dès le printemps".

Cette nouvelle dose est recommandée "dans un délai d'au moins six mois" après la dernière infection ou la précédente vaccination. La HAS prône l'utilisation des vaccins à ARN messager bivalents adaptés à Omicron, quel que soit le vaccin administré précédemment.

Dans son communiqué, l'organisme suggère que la campagne de rappel à l'automne soit couplée avec celle du vaccin contre la grippe. Elle estime cependant "qu’il ne faut pas exclure la possibilité de mettre en place à tout moment une campagne de vaccination si la situation épidémiologique le justifie".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.