Covid-19 : l'OMS donne sa première homologation d'urgence au vaccin Pfizer-BioNTech

Cette procédure peut être mise en place en cas d'urgence sanitaire. Elle permet aux pays n'ayant pas forcément les moyens pour déterminer rapidement l'efficacité et l'innocuité d'un médicament d'y avoir plus rapidement accès.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une dose du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, dans un centre de vaccination à Nordhorn (Allemagne), le 29 décembre 2020.  (SINA SCHULDT / DPA)

La promesse d'un accès plus rapide à l'un des vaccins contre le Covid-19. L'Organisation mondiale de la santé a accordé, jeudi 31 décembre, sa première homologation d'urgence depuis le début de la pandémie au vaccin Pfizer-BioNTech. Un moyen de faciliter la voie aux pays qui souhaitent l'utiliser rapidement, explique l'OMS dans un communiqué. 

Cette procédure peut être mise en place en cas d'urgence sanitaire. Elle permet aux pays ne disposant pas forcément des moyens pour déterminer rapidement d'eux-même l'efficacité et l'innocuité d'un médicament d'y avoir plus rapidement accès. La procédure permet aussi à l'Unicef, en charge d'une importante partie de la logistique de distribution de vaccins anti-Covid, d'acheter le vaccin pour le distribuer dans les pays pauvres, souligne encore le communiqué.

Le vaccin de Pfizer-BioNTech est déjà inoculé depuis plusieurs semaines au Royaume Uni, mais aussi dans l'Union européenne, les Etats-Unis ou encore en Suisse par exemple. Plusieurs millions de personnes ont déjà été immunisées avec ce produit estimé efficace à 95%, mais qui requiert des températures ultra-basses, de l'ordre de -80 °C ce qui rend sa distribution et son stockage plus difficiles. L'OMS s'est engagée là aussi depuis plusieurs mois à aider les pays membres qui le souhaite à mettre en place des plans de vaccination.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.