Covid-19 : "Il est possible que nous ayons une quatrième vague" à l'automne, prévient Jean-François Delfraissy

Publié
Durée de la vidéo : 6 min.
"Il est possible que nous ayons une quatrième vague" à l'automne prévient Jean-François Delfraissy
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La progression du variant indien inquiète les autorités françaises. Est-il plus dangereux ? Plus contagieux ? Le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy nous répond.

Le variant indien va-t-il devenir majoritaire en France ? "Le variant indien a comme caractéristique un taux de transmission qui est nettement plus élevé, 50 % de plus", reconnaît Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, invité sur le plateau du 20 Heures de France 2. Doit-on s'inquiéter pour autant ? "On a affaire à un vrai questionnement", confie le Professeur. 

Pas de panique

Selon Jean-François Delfraissy, le variant indien va apparaître au cours de l'été, puis remplacer progressivement le variant anglais. "Il est possible que nous ayons une quatrième vague" à l'automne, prévient le Professeur.  Il a rappelé que le vaccin d'AstraZeneca était un peu moins efficace contre ce nouveau variant, de 30 % environ. Mais il n'y a pas de raison de céder à la panique. "C'est en partie contrôlé", assure-t-il. La vaccination de masse devrait permettre de ralentir davantage le développement de ce nouveau variant. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.