Covid-19 : dernier jour avant l'obligation vaccinale imposée aux soignants

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : dernier jour avant l'obligation vaccinale imposée aux soignants
FRANCE 2
Article rédigé par
F. Bouquillat, A.Etienne, N.Lambert, M.David, P.Maire, V.Lavigne, E.Fromentin - France 2
France Télévisions

Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes de France, mardi 14 septembre, à la veille de l'obligation vaccinale pour les soignants. Certains refusent le vaccin contre le Covid-19, d'autres contestent la mesure et le traitement qui leur est réservé.  

Mercredi 15 septembre, les soignants non vaccinés contre le Covid-19 ne seront plus autorisés à travaillerÀ Paris, Nice (Alpes-Maritimes), Orléans (Loiret) ou Angoulême (Charente), des manifestations ont eu lieu pour contester cette mesure. Aux côtés des antivaccins, des soignants solidaires sont mécontents du traitement qui leur est réservé. "On voue notre temps à s'occuper des gens, et là on se sent lâchés, maltraités", lance une manifestante. 

Des soignants vaccinés à contre-cœur 

À Mulhouse (Haut-Rhin), une jeune ambulancière, qui exerce ce métier avec passion depuis quatre ans, n'a pas eu le choix, malgré ses réserves. Son collège comprend ses réticences. La société d'ambulance qui les emploie a pour le moment compté une vingtaine de travailleurs sur 300 qui refusent le vaccin. Mercredi, dix ambulances ne pourront pas partir. "C'est autant de personnes qu'on ne pourra soit pas conduire pour leur soin, soit qui seront en retard", explique Stéphane Smida, le gérant.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.