Covid-19 : AstraZeneca annonce de nouveaux retards de livraison de son vaccin à l'Union européenne

L'entreprise justifie ce retard par des restrictions d'exportation qui "réduiront les livraisons au premier trimestre" et "vraisemblablement" au deuxième, selon un porte-parole d'AstraZeneca.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une seringue sur un flacon du vaccin d'AstraZeneca, dans une pharmacie à Paris, le 12 mars 2021. (MARTIN BUREAU / AFP)

Le groupe AstraZeneca a annoncé, samedi 13 mars, de nouveaux retards de livraison de son vaccin contre le Covid-19 à l'Union européenne. Confronté à des difficultés de production, le groupe avait décidé de recourir à ses sites de production en dehors de l'UE pour livrer les Vingt-Sept mais "malheureusement, des restrictions d'exportations réduiront les livraisons au premier trimestre" et "vraisemblablement" au deuxième, selon un porte-parole du groupe.

>> Suivez notre direct sur l'épidémie de Covid-19

AstraZeneca a pour objectif de livrer 100 millions de doses au premier semestre (30 millions au premier trimestre et 70 millions au deuxième). En janvier, le groupe avait déjà réduit ses ambitions pour le premier trimestre, incriminant un problème de "rendement" dans son usine belge. Le groupe devait initialement livrer 120 millions de doses au premier semestre, et 180 millions au deuxième semestre.

"Les labos nous font quelques misères" selon Jean Castex

Des retards de livraison évoqués par le Premier ministre, samedi, lors d'une visite dans un centre de vaccination à Saint-Maixent-L'Ecole (Deux-Sèvres). "On s'est fixé l'objectif de 10 millions de vaccinations au 15 avril et je ne désespère pas qu'on le dépasse. Mais il faut être prudent car les labos nous font quelques misères dans le respect de délais de livraison. Il faut s'adapter", a déclaré Jean Castex.

Très critiquée pour la lenteur des livraisons de vaccins en Europe et les retards du groupe AstraZeneca, la Commission européenne, qui a négocié les contrats au nom de ses 27 Etats membres, a décidé jeudi d'étendre jusqu'à fin juin son mécanisme de contrôle des exportations de vaccins. Elle table sur une montée en puissance des livraisons au deuxième trimestre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.