Coronavirus : la Chine vise la commercialisation d'un vaccin pour fin novembre

Les origines de la crise de Covid-19 se trouvent en Chine, et c'est aussi là que le virus aurait disparu. Dans le pays, la mise en place d'un vaccin évolue de manière spectaculaire.

France 2

Tandis que la France tente encore d'endiguer la pandémie de Covid-19, la situation se décante en Chine : plusieurs centaines de milliers de personnes y ont déjà été vaccinées. "Ce sont des mesures d'urgence depuis le mois de juillet dernier, indique vendredi 16 octobre le journaliste France Télévisions Arnaud Miguet, en direct de Pékin. Elles concernent du personnel médical, des fonctionnaires, des douaniers, mais aussi plus récemment des étudiants souhaitant partir à l'étranger". Pourtant, aucun vaccin n'a encore été homologué. "En Chine, il y a quatre vaccins qui sont en phase finale d'essai clinique, avec pour certains d'entre eux des résultats prometteurs, comme Sinovac, selon la revue scientifique The Lancet", reprend le journaliste.

Certains pays ont déjà passé commande

Les autorités chinoises vont jusqu'à prédire qu'un vaccin pourra être commercialisé et disponible pour le grand public dès la fin du mois de novembre. Et ce, dans le monde entier. "Encore faut-il que les différentes agences du médicament des différents pays homologuent un vaccin chinois", précise Arnaud Miguet. Certains pays ont déjà passé commande : le Brésil, la Turquie, le Maroc, ou encore l'Indonésie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un vaccin expérimental contre le Covid-19, dans le laboratoire Sinovac Biotech, le 29 avril 2020, à Pékin (Chine).
Un vaccin expérimental contre le Covid-19, dans le laboratoire Sinovac Biotech, le 29 avril 2020, à Pékin (Chine). (NICOLAS ASFOURI / AFP)