"À deux doigts de lancer un avis de recherche" : que devient le comité citoyen pour le vaccin contre le Covid-19 ?

Ce groupe de 35 Français, tirés au sort début janvier et censés accompagner le gouvernement sur sa politique vaccinale, reste pour l'instant très discret.

Article rédigé par
Hadrien Bect - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un centre de vaccination à Quimper, dans le Finistère (illustration). (FRED TANNEAU / AFP)

Les débuts du comité citoyen pour le vaccin, censé donner un avis et aiguiller le gouvernement sur sa politique de vaccination contre le Covid-19, ne sont pas flamboyants, reconnaît une source proche de l'exécutif à franceinfo, vendredi 5 février. Ce comité doit remettre son premier rapport à la fin du mois de février.

Annoncé le 24 novembre dernier par Emmanuel Macron, ce collectif a pour but "d'associer plus largement la population" à la stratégie vaccinale. Ces 35 personnes ont été tirées au sort début janvier, selon des critères d'âge, de genre, de région, de niveau de diplôme, de catégorie socioprofessionnelle et du type d'habitation.

Trois jours de travail en un mois

Mais en un mois, les membres de ce comité n’ont eu qu’une seule session de travail, de trois jours, en visioconférences, fin janvier. Ils ont échangé notamment avec des médecins et pharmaciens. Un conseiller ministériel ironise auprès de franceinfo : "On est à deux doigts de lancer un avis de recherche."

À l'origine, le comité devait faire des propositions pour favoriser l’acceptabilité du vaccin. Mais comme près des deux tiers des Français veulent se faire vacciner, le champ d'action du collectif semble limité, surtout qu’il s’ajoute à plusieurs autres conseils et comités. "C’est un outil parmi d’autres, reconnaît un conseiller. S’il permet de convaincre ne serait-ce que 300 personnes, ça sera toujours ça."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.