Vaccins contre le Covid-19 : l'Union européenne publie le contrat signé l'an dernier avec AstraZeneca (et dévoile par erreur son montant)

Le contrat publié a été amputé de parties entières, noircies pour des raisons de confidentialité. Mais une fonctionnalité d'un logiciel de mise en page permettait d'y avoir accès pendant quelques minutes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un flacon du vaccin contre le Covid-19 développé par le groupe AstraZeneca avec l'université d'Oxford. (DAVID HIMBERT / HANS LUCAS / AFP)

Une volonté de transparence. L'Union européenne a publié en ligne, vendredi 29 janvier, le contrat signé l'an dernier avec le laboratoire britannique AstraZeneca pour précommander son vaccin contre le Covid-19. Le texte est amputé de parties entières, noircies pour des raisons de confidentialité. Ce qui n'a pas empêché certains internautes d'y avoir accès, en ayant simplement recours... à la fonction "signets" du logiciel Acrobat Reader, comme l'a par exemple fait remarquer sur Twitter Gareth Corfield, un journaliste britannique.

Grâce à cette manipulation, il a été possible de lire la totalité du texte, avant que la Commission européenne ne remplace la version du contrat disponible sur son site internet. Dans les parties conçues pour être illisibles, il était notamment écrit que la commande de la Commission européenne à AstraZeneca s'élève à 870 millions d'euros pour 400 millions de doses, selon les médias qui y ont eu accès, tels The Register (en anglais) ou Der Spiegel (article réservé aux abonnés, en allemand).

>> Suivez toute l'actualité sur le Covid-19 en direct sur franceinfo

Cette publication intervient alors que le groupe est sous pression en raison d'importants retards de livraisonL'exécutif européen réclamait depuis plusieurs jours à AstraZeneca son feu vert pour cette publication. "Nous saluons l'engagement de l'entreprise à une transparence accrue (...) La transparence et la responsabilité sont importantes pour conforter la confiance des citoyens européens", a commenté un porte-parole de la Commission.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.