Vacances : le secteur de l’hôtellerie déserte les plateformes de réservation

Si vous cherchez à réserver un hôtel pour vos vacances, vous risquez de ne pas trouver toutes les offres disponibles sur le site de la plateforme Booking. En effet, mécontents de l’attitude de la plateforme, les hôteliers se révoltent.

FRANCE 3

Trop de frais de commission, une politique de remboursement qui les fragilise… Plusieurs hôteliers accusent Booking de ne pas les aider en cette période difficile, causée par l’épidémie de coronavirus. Ils sont par conséquent nombreux à se retirer de la plateforme. La rupture est d’ores et déjà consommée contre des propriétaires et la plateforme en ligne. La politique de remboursement est notamment problématique.

Des remboursements systématiques au lieu d'avoirs

En effet, la plateforme proposait des remboursements systématiques aux clients, au lieu des avoirs recommandés par l’État et visant à aider les hôteliers. Cela provoque une perte immédiate de revenus pour ces derniers. Par solidarité, les patrons d’hôtels espéraient également voir diminuer le taux de commission prélevé par les plateformes. Mais rien n’y a fait : Booking prélève toujours 17% de commission. Ce taux est néanmoins le plus faible du secteur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Si vous cherchez à réserver un hôtel pour vos vacances, vous risquez de ne pas trouver toutes les offres disponibles sur le site de la plateforme Booking. En effet, mécontents de l’attitude de la plateforme, les hôteliers se révoltent.
Si vous cherchez à réserver un hôtel pour vos vacances, vous risquez de ne pas trouver toutes les offres disponibles sur le site de la plateforme Booking. En effet, mécontents de l’attitude de la plateforme, les hôteliers se révoltent. (FRANCE 3)