Vacances de février : "C'est une deuxième saison qui s'annonce compliquée pour tout le monde", explique la fédération des Gîtes de France

La fréquentation des sites touristiques est incertaine pour les vacances de février avec l'épidémie de Covid-19.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Au lac de Gérardmer dans les Vosges, le 9 janvier 2021. Photo d'illustration. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

"C'est une deuxième saison [touristique] qui s'annonce compliquée pour tout le monde", a affirmé mardi 2 février sur franceinfo Solange Escure, directrice générale de la Fédération nationale des Gîtes de France, alors que des incertitudes planent sur la fréquentation des sites touristiques pendant les vacances de février en raison de la pandémie de Covid-19.

"Tout la chaîne" du tourisme est touchée par les difficultés, précise Solange Escure, "avec des impacts plus ou moins forts. Et au-delà de la chaîne, il y a tous les emplois induits". À quelques jours du début des vacances, la directrice générale de la Fédération nationale des Gîtes de France, "espère beaucoup de réservations de dernière minute". Elle note que "les Français restent prudents. Ils attendent de savoir s'ils pourront ou non partir pendant ces quatre semaines de vacances".

Des chutes de réservations "à minorer"

Alors que le ministre du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a rappelé que les stations de ski resteront accessibles, malgré la fermeture des remontées mécaniques, Solange Lescure attend "un impact immédiat" sur le taux de réservations "comme à chaque annonce du gouvernement". Dans les stations de ski, "les réservations ont chuté, mais cela reste à minorer, souligne la patronne des Gîtes de France. Les stations proposent bien d'autres activités. Donc il n'y a pas eu d'annulation de séjours sur un gros volume."

"Il y a eu quelques annulations, mais beaucoup de gens ont conservé leurs locations dans la mesure où ils ont aussi besoin de s'aérer, de prendre l'air et de faire d'autres activités comme les raquettes, le ski de randonnée."

Solange Escure

à franceinfo

Elle constate que d'autres destinations "ressortent" dans les demandes des Français, "que ce soit l'Occitanie, la nouvelle Aquitaine, la Bretagne ou la Normandie. Les gens ont besoin de s'aérer, de venir à la campagne, de prendre un grand bol d'air et de profiter de tout ce que propose la nature". Solange Lescure assure qu'il y a "quand même beaucoup de réservations qui vont se faire pour ces quatre semaines sur toutes les zones, quelle que soit la région de France".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.