Tourisme : l’appel du Nord

Cette année particulière bouleverse les habitudes des vacanciers. Dans ce contexte, la région des Hauts-de-France semble tirer son épingle du jeu. Dans le Pas-de-Calais, la Côte d'Opale affiche complet.

Et si le Nord devenait cet été une des destinations les plus prisées des Français ? Dans ce camping de la Côte d’Opale, les 350 emplacements affichent complet, et le directeur a rarement vu une telle affluence. "On ne s’attendait pas à un tel succès, confie-t-il. Beaucoup de nos clients ont annulé des séjours lointains, voire à l’étranger. Ils sont finalement agréablement surpris de redécouvrir leur région." Une clientèle en majorité locale, comme cette famille venue de l’Aisne, à 300 kilomètres de là.

Une fréquentation dopée par les campagnes de pub

Ces touristes belges, eux, cherchaient de l’espace en pleine crise sanitaire. Ils ont renoncé à leur traditionnel séjour dans le sud de la France. "Ici, c’est moins chargé, c’est raisonnable, on peut respecter les distances", précise le père de famille. Après des mois de vache maigre pour le tourisme, la région des Hauts-de-France attire ; elle ferait même mieux que l’an dernier. Une fréquentation liée à des campagnes de promotion lancées par la région après le confinement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un parc à Brantôme (Dordogne), le 17 mai 2020.
Un parc à Brantôme (Dordogne), le 17 mai 2020. (ROMAIN LONGIERAS / HANS LUCAS / AFP)