Tests Covid : va-t-on vers une pénurie de plastique ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Tests Covid : va-t-on vers une pénurie de plastique ?
FRANCE 2
Article rédigé par
J. Duponchel, F. Prabonnaud, O. Poncelet, A. Lo Cascio, G. Messina, M. Benito, J. Cohen - France 2
France Télévisions

Chaque semaine, près de deux millions de tests sont réalisés en France. Des pratiques qui nécessitent du plastique à usage unique. Gare à la pénurie.

Faut-il craindre une pénurie de plastique, dédié au bon fonctionnement des tests PCR et antigéniques ? Alors que le gouvernement souhaite tester un maximum de personnes sur le territoire, des millions de pipettes, de plaques percées, sont utilisées chaque semaine en France. Ces pièces en plastique à usage unique se font de plus en plus rares. C’est le cas à l’Institut Pasteur à Paris. "On a des réserves pour huit jours, mais dans huit jours, si on n’a pas reçu ce qu’on a commandé, je ne sais pas comment on va pouvoir continuer", explique Sylvie Behillil, responsable adjointe du centre national de référence de l’Institut Pasteur.

Une production accélérée dans les entreprises 

Dans les entreprises qui fabriquent ces composants, la cadence ne cesse de s’accélérer. C’est le cas dans le Jura, chez Purelab Plastics. "L’idée c’est d’en produire un maximum", confie un employé. "Historiquement, nous avions 82 contrats, en équivalent temps plein, et nous avons embauché 14 personnes supplémentaires pour ouvrir nos équipes de week-end", témoigne Marc Cantenot, directeur d’usine. Mais c’est la matière première, le plastique qui pourrait prochainement manquer. Toute la production est concentrée en Asie. Le ministère de la Santé cherche déjà des alternatives, en cas de pénurie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.