Soutien de Jean-Marie Bigard aux bars et restaurants : "On n'est pas dans l'humour, mais dans du sérieux", rappelle un restaurateur

"C'est la survie de nos entreprises qui se joue ici", rappelle Laurent Barthélémy, président de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie en Nouvelle Aquitaine.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une terrasse de restaurant, fermée, à Lille, sur la Grand-Place, pendant le confinement (photo d'illustration). (STÉPHANE BARBEREAU / RADIO FRANCE)

"On n'est pas dans l'humour, mais dans quelque chose de sérieux", a réagi lundi 25 mai sur franceinfo Laurent Barthélémy, président de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie en Nouvelle Aquitaine, alors que l'humoriste Jean-Marie Bigard a publiquement défendu la cause des restaurateurs, interdits d'ouvrir depuis le 15 mars dernier.

Voir cette publication sur Instagram

MES AMIS!!! désolé mais faut ça sorte putain!!!! j'en ai marre de voir des guignols nous diriger! j'en ai marre d'accepter d'être enfermé comme un lion en cage et voir que lundi TOUT va ré-ouvrir SAUF les lieux de convivialité? on va laisser crever nos bars, nos restos, nos bistrots?? C'est ça??? Pourquoi le gouvernement relance les courses du PMU mais nous interdit de boire un canon en terrasse? y en a marre de voir ce gouvernement céder à des pressions, plutôt que de nous laisser boire des "pressions"!!! partagez en masse, pour que le président m'appelle et qu'on règle ça, entre hommes, autour d'un ricard! #JeSauveMonBistrot #JeSauveMonResto ! #macron @emmanuelmacron @booder_officiel #gouvernement #covid19 #jesauvemonbistrot #coronavirus #jesauvemonresto #quotidien

Une publication partagée par Jean Marie Bigard (@bigard_officiel) le

"Merci pour le soutien, mais on n'est pas du tout dans l'humour, a réagi Laurent Barthélémy. C'est la survie de nos entreprises qui se joue ici. On parle de chefs d'entreprise qui ont mis beaucoup d'argent et des cautions personnelles pour investir dans leurs établissements. C'est sérieux".

La question de la distanciation en suspens

Concernant la réouverture future des bars et restaurants, le restaurateur affirme que "au regard des dernières données sanitaires, tous les établissements devraient pouvoir rouvrir le 2 juin, dans les zones vertes".

"On a été clair depuis le début : 4 mètres carrés (de distance sociale), ce n'est pas une condition envisageable pour la réouverture. Les négociations sont en cours. La distanciation d'un mètre, comme nous pouvons le voir dans les autres commerces, est pour l'instant la règle que nous défendons", a terminé Laurent Barthélémy.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.