Économie : bientôt un coup de pouce pour les entreprises sociales et solidaires ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Économie : bientôt un coup de pouce pour les entreprises sociales et solidaires ?
France 3
Article rédigé par
G-A.Dolz, O.Poncelet, A.Sylvain, M.Benito, E.Brunet, D.Attal - France 3
France Télévisions

5% des marchés publics pourraient être réservés aux entreprises d’utilité sociale, ce qui ouvrirait des perspectives aux PME qui emploient des personnes atteintes, par exemple, d’un handicap.

Le siège de la RATP, dans le 11eme arrondissement de Paris, est en rénovation. L’entreprise Tricycle, qui embauche des personnes éloignées de l’emploi, comme d'anciens détenus ou des migrants, est chargée des travaux. En CDD d’insertion depuis un an et demi, l’un de ces travailleurs explique gagner entre 1300 et 1400 euros. Un amendement voudrait qu’à l’avenir, 5% des chantiers soient réservés à ces entreprises d’utilité sociale. Un vrai coup de pouce pour le fondateur, Xavier Porchier. “Pendant longtemps, les entreprises d’insertion étaient cantonnées à des marchés assez simples, c’est sûr que ça va permettre d’ouvrir à des nouveaux marchés et donc de nouvelles compétences pour nos salariés en insertion”, estime le patron.

Des pratiques vertueuses à généraliser

Dans une entreprise du 18eme arrondissement de Paris qui recycle des ordinateurs, les trois quarts des employés sont handicapés. Avec un accès privilégié aux marchés publics, une telle entreprise pourrait se développer sur tout le territoire, et permettre de développer des pratiques vertueuses, selon son fondateur. “J’ai envie qu’une structure comme la nôtre devienne un peu la norme aussi”, affirme Etienne Hirschauder, directeur général d’Ecod’air. L’Union européenne pourrait en revanche juger cet amendement contraire aux règles de la concurrence, et le retoquer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.