Doubs : une cloche de la solidarité pour soutenir une fonderie en difficulté

En raison de la crise sanitaire actuelle, une fonderie du Doubs se retrouve en grande difficulté. Pour l'aider, des agriculteurs ont créé une cloche de la solidarité. 

France 2

Elle anime les campagnes de la Franche-Comté. Ici, les vaches de race Montbéliarde la portent autour du cou. La cloche est une institution à Morteau, dans le Doubs. Chaque cloche a une sonorité qui lui est propre et aucune ne se ressemble. À Morteau, la dernière fonderie encore en activité, qui fabrique ces cloches, subit les conséquences de la crise sanitaire actuelle et se retrouve en grande difficulté.

Une cloche qui coûte 150 euros

Les concours agricoles ont été annulés et les commandes sont retirées au dernier moment, menaçant l'activité de l'établissement. Siv-Chheng Tiv, directrice de la Fonderie Obertino, explique au micro de France Télévisions que "si l'entreprise ferme, le savoir-faire disparaît en même temps". Alors pour venir en aide à la fonderie ancestrale, une cloche dite de la solidarité a été créée pour apporter des ressources à l'entreprise. Vendue 150 euros, elle représente le seul moyen de conserver les emplois de la fonderie, jusqu'à la reprise des concours agricoles.

Le JT
Les autres sujets du JT
La cloche de la solidarité pour soutenir une fonderie du Doubs en difficulté.
La cloche de la solidarité pour soutenir une fonderie du Doubs en difficulté. (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)