Saône-et-Loire : les employés de grandes surfaces bénéficient d’un reconnaissance inédite

Emmanuel Macron s’est rendu ce mercredi 22 mars en Bretagne sur une exploitation de tomates, puis a visité un supermarché, pour rendre hommage à ceux qui continuent de travailler pour nourrir les Français.

France 2

Un hypermarché de 8 000 mètres carrés à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire). À l’intérieur, 2 500 clients par jour, et face à eux, 130 salariés, six jours sur sept, malgré le virus. En première ligne, les caissières, pas toujours rassurées. Appréhension côté salariés malgré les vitres et les masques, côté clients, beaucoup de reconnaissance. "Heureusement qu’elle sont là, je ne sais pas comment on ferait sinon, surtout pour s’alimenter", aquiesce une cliente.

Moins de clients en même temps, et toujours plus de protections

"On a l’impression d’être indispensables", s’enorgueillit une caissière. Une fierté retrouvée dans tout le magasin. Moins de clients en même temps, et toujours plus de protections. Les consignes de sécurité évoluent en permanence, le masque et la visière étaient recommandés. Depuis ce mercredi 22 mars, ils sont obligatoires.

 

 

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Mathieu Plane, économiste à l\'OFCE pense que les Français risquent de continuer à épargner, plutôt que de consommer, dans les premières semaines du déconfinement.
Mathieu Plane, économiste à l'OFCE pense que les Français risquent de continuer à épargner, plutôt que de consommer, dans les premières semaines du déconfinement. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)