Santé : les laboratoires de biologie médicale dans le viseur du gouvernement, en quête d'économies

Publié
Santé : les laboratoires de biologie médicale dans le viseur du gouvernement, en quête d'économies
Article rédigé par
L. Bazizin, E. Revidon - franceinfo
France Télévisions

Les laboratoires d'analyses sont dans le viseur du gouvernement. Pendant la crise du Covid-19, ils ont réalisé un chiffre d'affaires conséquent que Bercy souhaite limiter.  

La crise sanitaire du Covid-19 a dopé l'activité des laboratoires de biologie médicale pendant deux ans. À tel point que leur chiffre d'affaires a fait un bond de 85% entre 2019 et 2020, à plus de 9 milliards d'euros. Résultat : l'Assurance maladie a déboursé 7 milliards d'euros pour financer les dépistages réalisés dans les laboratoires privés. C'est maintenant l'heure des comptes pour le gouvernement qui souhaite réaliser des économies, et faire baisser les tarifs des laboratoires. 

200 millions d'euros d'économies 

Mais le syndicat des biologistes refuse d'être stigmatisé. "Être pointé du doigt ou être considéré comme des profiteurs de crise, je trouve que ce n'est pas normal", regrette François Blanchecotte, président du syndicat des biologistes. "Nous avons rempli notre mission de santé publique. Abaisser les tarifs pour 2023 touchera de plein fouet la biologie courante", développe-t-il. La biologie courante correspond aux actes autres que ceux liés au Covid. Le montant des économies réalisées pourrait atteindre 200 millions d'euros dans le prochain budget de la Sécurité sociale. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.