Rungis : les familles autorisées à se rendre au funérarium aménagé

Dans ce contexte de crise, les pompes funèbres font face à une situation inédite et au manque de place. Beaucoup sont débordées, à tel point qu’un entrepôt du marché international de Rungis (Val-de-Marne) a été transformé en funérarium. 

France 2

Lundi 6 avril, les premières familles sont accueillies au sein de l’entrepôt du marché de Rungis (Val-de-Marne), aménagé en funérarium. Le journaliste Josselin Debraux, en duplex pour le 13 Heures, raconte : "Depuis ce matin, les familles sont autorisées à se rendre auprès de leurs proches, personnes décédées du coronavirus, dans un bâtiment du marché de Rungis qui a été réquisitionné et transformé en morgue pour l’occasion."

Des salons funéraires mis en place

La préfecture l’assure : tout a été mis en place pour que ces familles puissent vivre le deuil le plus normalement et dignement possible. "Des salons funéraires ont été aménagés pour permettre aux familles de se recueillir autour du cercueil de leur proche avant son départ pour un cimetière ou un crématorium", rajoute le journaliste. Plusieurs dizaines ou centaines de cercueils sont entreposées, le chiffre n’ayant pas été communiqué. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans ce contexte de crise, les pompes funèbres font face à une situation inédite et au manque de place. Beaucoup sont débordées, à tel point qu’un entrepôt du marché international de Rungis (Val-de-Marne) a été transformé en funérarium. 
Dans ce contexte de crise, les pompes funèbres font face à une situation inédite et au manque de place. Beaucoup sont débordées, à tel point qu’un entrepôt du marché international de Rungis (Val-de-Marne) a été transformé en funérarium.  (France 2)