Royaume-Uni : cas contact, Boris Johnson doit s'isoler à la veille de la levée des restrictions

Le 10 Downing Street avait dans un premier temps annoncé que le Premier ministre serait testé tous les jours pour échapper à un isolement complet. Avant de reculer face au tollé provoqué.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson à Londres (Royaume-Uni), le 14 juillet 2021. (MATT DUNHAM / AP)

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a été contraint de s'isoler, dimanche 18 juillet, a annoncé dimanche un porte-parole du 10 Downing Street. Le dirigeant conservateur a cotoyé cette semaine le ministre de la Santé Sajid Javid, qui a annoncé samedi être positif au Covid-19. L'annonce intervient à la veille de la levée des restrictions liées à la pandémie en Angleterre.

Ce porte-parole avait indiqué dans un premier temps que Boris Johnson échapperait à un isolement complet car "ils participeront à un programme pilote de dépistages quotidiens" afin de leur permettre "de continuer à travailler". Mais devant le tollé provoqué par cette annonce, l'opposition dénonçant un gouvernement "au-dessus des lois", le cabinet du Premier ministre a été forcé de revenir en arrière.

Le variant Delta majoritaire dans le pays

Le Covid-19 a fait plus de 128 600 morts au Royaume-Uni où les contaminations grimpent en flèche depuis des semaines, avec au total plus de 585 000 cas recensés depuis le 1er juillet. Le pays est le plus touché en Europe en nombre de cas et a dépassé les 54 000 nouvelles contaminations par jour samedi. Le variant Delta, plus contagieux que la souche originelle, y est désormais majoritaire.

Le chef du gouvernement a pourtant confirmé cette semaine la levée à partir de lundi de quasi toutes les restrictions restantes en Angleterre, y compris l'obligation de porter le masque ou la distanciation sociale, préférant s'en remettre à la "responsabilité individuelle" de chacun.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.