Rémunération des enseignants : l'augmentation "de la rémunération qui est prévue pour 2021" est "maintenue", assure Jean-Michel Blanquer

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, précise vendredi sur franceinfo que l'objectif des 500 millions d'euros inscrits dans le budget 2021 était "maintenu" et que le budget sera voté en fin d'année comme chaque année.

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l\'Education nationale, le 29 mai 2020, sur franceinfo.
Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, le 29 mai 2020, sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"Il y a déjà une augmentation de la rémunération qui est prévue pour 2021, nous y travaillons actuellement dans le cadre de la préparation du budget", explique le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer vendredi 29 mai sur franceinfo en précisant que l'objectif des 500 millions d'euros inscrits dans le budget 2021 était "maintenu" et que le budget sera voté en fin d'année comme chaque année.

>> Coronavirus : dans les écoles, le protocole sanitaire ne sera pas allégé en juin, annonce Jean-Michel Blanquer

"Je vais reprendre les négociations sur ce sujet-là avec les organisations syndicales, poursuit Jean-Michel Blanquer. Nous savons que nous avons un problème de rémunération des professeurs en France, d'attractivité du métier, et c'est particulièrement vrai pour les plus jeunes. Évidemment, je vais continuer les efforts dans ce sens et ça va se voir dès 2021." En revanche, pour les choses qui était "dépendantes à la réforme des retraites", "on doit reprendre les discussions pour avancer" puisque cette réforme est enterrée, précise-t-il.

La fonction de professeur est fondamentale dans la société et tout le monde s'en est bien rendu compte pendant la période de confinement. On a bien vu que c'était un métier qui était d'ailleurs difficile.Jean-Michel Blanquerà franceinfo

"Une société qui prépare son avenir de façon moderne doit valoriser ses professeurs, conclut le ministre. C'est une conviction que j'ai depuis fort longtemps et qui n'est pas toujours facile ensuite à développer dans ses conséquences concrètes".