DIRECT. Coronavirus : Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'OMS

Le président américain accuse l'agence onusienne de se montrer trop indulgente avec la Chine depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le président américain Donald Trump lors d\'une conférence de presse, à Washington (Etats-Unis), le 29 mai 2020.
Le président américain Donald Trump lors d'une conférence de presse, à Washington (Etats-Unis), le 29 mai 2020. (WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Donald Trump a annoncé, vendredi 29 mai, que les Etats-Unis mettaient fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Depuis le début de la pandémie de Covid-19, le président américain accuse l'agence onusienne de se montrer trop indulgente avec la Chine. "Parce qu'ils ont échoué à faire les réformes nécessaires et requises, nous allons mettre fin aujourd'hui à notre relation avec l'Organisation mondiale de la Santé et rediriger ces fonds vers d'autres besoins de santé publique urgents et mondiaux qui le méritent", a déclaré Donald Trump lors d'une conférence de presse. Suivez la situation dans notre direct.

109 foyers de contamination en France. Le nouveau coronavirus continue de circuler en France et des foyers de contamination sont régulièrement découverts. L'agence sanitaire Santé publique France a indiqué, vendredi, que depuis la levée progressive du confinement, le 11 mai, 109 foyers de Covid-19 (ou clusters) avaient été repérés en France, mais aucun n'a pour l'instant été à l'origine d'une dissémination de l'épidémie. Dans son point hebdomadaire, l'agence sanitaire relève que "109 clusters (hors Ehpad et milieu familial restreint) ont été rapportés : 104 en France métropolitaine et 5 dans les départements régions d'outre-mer".

 Un plan d'aide pour les collectivités locales. Edouard Philippe a présenté, vendredi, "un mécanisme de compensation des recettes fiscales et domaniales" des collectivités à hauteur "d'environ 750 millions d'euros" qui doit concerner entre 12 000 et 14 000 communes. Le chef du gouvernement a également indiqué qu'il allait doter "d'un milliard d'euros supplémentaires" des fonds pour accompagner les investissements "verts" des communes, à l'issue d'une réunion avec les représentants des associations de maires à Matignon.

 Suppressions de postes chez Renault. Le constructeur automobile a dévoilé, vendredi, un vaste plan d'économies, avec 4 600 suppressions de postes en France, dans le cadre d'un plan d'économies de 2 milliards d'euros sur trois ans. Au total, dans le monde, il s'agit de supprimer quelque 15 000 emplois.

 Coup d'accélérateur en Europe. En France, le gouvernement a autorisé, à partir du mardi 2 juin, la réouverture des parcs, bars et restaurants, fermés depuis la mi-mars, avec toutefois certaines restrictions, notamment à Paris et alentour. Dans la capitale, il sera possible de boire un café en terrasse mais pas en salle. "La liberté enfin va redevenir la règle et l'interdiction constituera l'exception", a résumé le Premier ministre, Edouard Philippe. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a dévoilé, également jeudi, un nouvel assouplissement du confinement. Un déconfinement plus avancé se poursuit vendredi dans d'autres pays, comme en Autriche.

 Aux Etats-Unis, la courbe repart à la hausse. Le pays a répertorié moins de 700 décès quotidiens pendant trois jours, mais la courbe est repartie à la hausse mercredi et jeudi, avec respectivement 1 401 et 1 297 nouvelles pertes. Et le seuil symbolique des 100 000 morts a été franchi. Après avoir tweeté et retweeté plus d'une quarantaine de fois sur d'autres sujets depuis le franchissement de ce seuil, sans y faire allusion, le président Donald Trump a présenté jeudi ses condoléances aux proches des personnes décédées du virus.

 Plus de 1 000 morts en 24 heures pour la sixième fois consécutive au Brésil. Le nombre total de morts atteint 26 754, selon les chiffres officiels. Un record quotidien de contaminations (26 417) a été enregistré jeudi au Brésil, pour un total frôlant désormais les 440 000. Dans un pays où les tests manquent, les chiffres réels pourraient être quinze fois pires, selon les scientifiques. La crise sanitaire se double parfois d'une crise alimentaire, comme dans le nord-est du pays.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

00h10 : Voici un rappel des principaux titres de l'actualité :

Le policier mis en cause dans la mort d'un Afro-Américain lors d'une interpellation a été arrêté et inculpé. La situation reste tendue à Minneapolis (Etats-Unis) : après trois nuits d'émeutes, le maire a décrété un couvre-feu. Donald Trump a par ailleurs dit s'être entretenu avec la famille de la victime.

Un jour après les annonces d'Edouard Philippe sur le déconfinement, des enseignants et directeurs d'établissements s'interrogent : les écoles pourront-elles accueillir tous les élèves volontaires en juin ? Eléments de réponse dans cet article.

En France, 109 foyers de contamination ont été détectés depuis le déconfinement, selon Santé publique France, mais l'agence sanitaire précise qu'elle ne note pas de reprise de l'épidémie. Aucun de ces clusters n'a pour l'instant été à l'origine d'une dissémination du Covid-19.


#RENAULT Renault a annoncé près de 15 000 suppressions d'emplois dans le monde, dont 4 600 en France. Une grève a débuté à l'usine de Maubeuge (Nord) et la production est à l'arrêt. Reportage à l'usine de Flins (Yvelines), où les salariés sont "désespérés".

23h30 : Nous vous indiquions un peu plus tôt que Donald Trump avait annoncé la rupture des relations entre les Etats-Unis et l'OMS, cette dernière ayant "échoué à faire les réformes nécessaires et requises". Le président américain a précisé que les fonds à destinations de l'OMS seraient "redirigés vers d'autres besoins de santé publique urgents et mondiaux qui le méritent". Plus de détails dans notre article.

22h17 : Des chercheurs travaillent jour et nuit partout sur la planète pour trouver un vaccin au Covid-19. Ceux de l'Institut Pasteur, parmi les plus réputés au monde, ont accepté d'ouvrir leurs portes à une équipe de journalistes de France 2. C'est là, notamment, que plusieurs candidats vaccins contre le coronavirus ont été créés pour être testés chez l'animal, puis éventuellement chez l'homme.



21h35 : Une campagne massive de dépistage a été menée cette semaine sur le site de l'école militaire de Saint-Maixent-L'Ecole (Deux-Sèvres), qui a permis d'identifier 30 cas positifs, sur plus de 1 900 personnes testées, annoncent l'Agence régionale de santé (ARS) et la préfecture. Le 18 mai, trois cas de Covid-19 avaient été décelés parmi des cadres de l'école.

20h30 : "Pour un homme, vous savez, c'est une leçon de vie. Mais je ne voulais pas mourir, j'ai encore des choses à faire."


Il a été le premier parlementaire officiellement atteint par le coronavirus. Le député LR du Haut-Rhin Jean-Luc Reitzer, rentré chez lui il y a deux semaines après avoir frôlé la mort, revient sur son expérience dans un long entretien au journal L'Alsace (article payant). De ses semaines dans le coma, le député dit ne se souvenir "de rien, hormis de cauchemars".

19h59 : La France enregistre 52 nouveaux décès liés au coronavirus en 24 heures, indique la direction générale de la santé. Le nombre de personnes hospitalisées en réanimation continue à chuter, avec 68 malades du Covid-19 en moins par rapport à hier.

19h37 : A Strasbourg, sur les 400 participants au match de foot illégal de dimanche, 30 se sont fait dépister, indique la préfecture du Bas-Rhin, qui réitère son appel à subir un test PCR. Selon la préfète, "notre objectif n'est pas d'identifier les participants à cet événement totalement illégal. Mais bien de contenir la propagation du virus. Et cela passe par des tests massifs".

19h23 : Parmi ces 109 foyers (104 en métropole et 5 en outre-mer), "64% ont plus de 5 cas". "Ils concernent notamment des personnes en situation de précarité et de vulnérabilité (19% en établissements d'hébergement social et d'insertion, et 6% en communautés vulnérables), des établissements de santé (22%) et plus largement des entreprises (20% entreprises privées et publiques)", précise l'agence sanitaire.

19h21 : Depuis la levée du confinement le 11 mai, 109 foyers de Covid-19 (ou "clusters") ont été repérés en France, indique Santé publique France, qui précise qu'aucun d'entre eux n'a été à l'origine d'une dissémination de l'épidémie. Plus largement, il n'y a "pas de signaux en faveur d'une reprise de l'épidémie".

19h55 : "Le 'Lancet ' a publié une étude aux résultats effarants pour qui a réellement vu et traité des malades."

Le professeur Didier Raoult remet en cause, dans une tribune au Figaro, la qualité de certaines publications scientifiques comme The Lancet. Cette revue a récemment publié une étude controversée soulignant la dangerosité de l'hydroxychloroquine, molécule utilisée par Didier Raoult pour traiter ses patients contre le coronavirus.

18h35 : #DECONFINEMENT Bonjour @catherine 87, la SNCF assure que la climatisation dans ses trains n'est pas un facteur de contamination au Covid-19. Un expert en climatisation du groupe ferroviaire vous donne des précisions sur cette page.

18h48 : Bonjour, je re-tente ma question. La climatisation dans les trains grandes lignes type Intercités est-elle source de contamination au Covid ? Si oui, quelles mesures sont prises ? Merci

18h27 : La ville de Nice (Alpes-Maritimes) va proposer à ses habitants un dépistage sérologique du coronavirus gratuit, disponible sur la base du volontariat, à partir du 10 juin. "Ça s'adresse à tous ceux qui n'ont pas de symptômes identifiés par un médecin pris en charge par la Sécurité sociale", a expliqué le maire, Christian Estrosi, lors d'un point-presse.

18h00 : Il est 18 heures. Voici les principaux titres de l'actualité :

Le gouvernement a présenté un plan global d'urgence pour les collectivités de 4,5 milliards d'euros, dont 2,7 milliards d'euros pour les départements. Ce matin, Edouard Philippe avait déjà dévoilé une enveloppe de 1,75 milliard pour les communes et intercommunalités.

Les règles de distanciation dans les transports en commun liées à la crise sanitaire vont être assouplies pour permettre "une affluence plus importante aux heures de pointe" et de "partir en vacances en TGV".


#RENAULT Renault a annoncé près de 15 000 suppressions d'emplois dans le monde, dont 4 600 en France. Une grève a débuté à l'usine de Maubeuge (Nord) et la production est à l'arrêt.

Une nouvelle expertise médicale écarte la responsabilité des forces de l'ordre dans la mort d'Adama Traoré. Mais sa famille estime que l'expertise est tronquée.

La situation reste tendue à Minneapolis (Etats-Unis), après la mort d'un Afro-Américain lors d'une interpellation. La ville a été secouée par trois nuits d'émeutes et 500 soldats de la Garde nationale ont été dépêchés sur place.

18h10 : Les casinos pourront rouvrir dans les zones vertes ce mardi, mais seules les machines à sous et les formes électroniques de jeux seront autorisées, a annoncé la profession. Les jeux de table restent proscrits pour le moment. Seul l'établissement d'Enghien-les-Bains (Val-d'Oise) se trouve en zone "orange", ainsi que les huit clubs de jeux de Paris.

18h07 : Quelque 400 personnes ont participé ou assisté à un match de foot clandestin géant, le week-end dernier à Strasbourg (Bas-Rhin). Dans la foulée, un appel avait été lancé pour les inviter à se faire dépister au Parlement européen. Mais à ce jour, seule une trentaine de participants ont répondu à l'appel. "Notre objectif n'est pas d'identifier les participants à cet événement totalement illégal. Mais bien de contenir la propagation du virus", précise la préfète Josiane Chevalier, citée par nos confrères de France 3 Grand Est.



17h44 : Le gouvernement présente un plan global d'urgence pour les collectivités de 4,5 milliards d'euros, dont 2,7 milliards d'euros pour les départements, afin de faire face à la crise sanitaire. Ce matin, Edouard Philippe avait déjà dévoilé une enveloppe de 1,75 milliard pour les communes et intercommunalités, qui comprenait 750 millions d'euros de compensations liées aux pertes de recettes fiscales.

17h13 : Un peu moins de la moitié des Français interrogés (45%) se disent prêts à télécharger la future application StopCovid, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro. Ils sont donc moins nombreux qu'au début du mois d'avril (62%). Cet outil de traçage numérique, disponible le 2 juin, est censé aider à lutter contre l'épidémie de coronavirus.

15h17 : Entre le 1er mars et le 30 avril, la France a enregistré un excédent de mortalité de 26% par rapport à le même période de 2019 et de 16% par rapport à 2018, selon des données publiées par l'Insee. L'institut statistique rappelle que le nombre de décès varie d'une année sur l'autre et que la surmortalité ne peut donc pas être intégralement imputée à l'épidémie de Covid-19. Depuis le 1er mai, il n'y a plus d'excédent de mortalité par rapport aux deux années précédentes.



INSEE

15h04 : "Hélas, aucune annonce concrète n'a été faite concernant les Ehpad, pourtant en première ligne dans la crise du Covid-19. C'est le triste constat, une fois de plus, du manque de considération de notre société à l'égard de nos aînés. Les personnes âgées ne vont pas mourir du Covid-19 mais de solitude et de l'oubli de notre société pour leurs aînés !"

Sylvie Dupont, directrice des Ehpad de la Fondation de l'Armée du Salut, estime que les établissements médico-sociaux sont les grands oubliés de la deuxième phase du déconfinement, dont les modalités ont été présentées hier par le gouvernement. Dans un communiqué, elle rappelle les nombreux enjeux à l'ordre du jour, notamment sur les visites des familles et sur le libre-choix des personnes.

14h59 : La crise sanitaire et les mesures de confinement ont amplifié le phénomène de pauvreté. Partout en France, les associations qui viennent en aide aux plus démunis n'ont jamais été autant sollicitées, alors qu'elles étaient déjà sur la brèche. FRANCEINFO

15h05 : Les personnes vulnérables au coronavirus et les personnes âgées de plus de 65 ans pourront prétendre à une consultation gratuite avec leur médecin traitant dans le cadre du déconfinement, annonce le ministère de la Santé. Proposée par le médecin traitant aux patients à risques, cette consultation "dite complexe", facturée 46 euros, sera "intégralement prise en charge par l'assurance-maladie".

14h19 : La Première ministre danoise, Mette Frederiksen, annonce que les frontières de son pays seront ouvertes aux touristes norvégiens, allemands et islandais à partir du 15 juin. On notera que les voisins suédois, eux, ne bénéficient pas de la mesure. Les frontières avec l'intégralité des pays de l'espace Schengen et le Royaume-Uni ne devraient rouvrir qu'après l'été.

14h01 : Voici des photos très émouvantes de retrouvailles entre les pensionnaires d'une maison de retraite de Banbury (Royaume-Uni) et leurs proches. L'établissement a mis en place un système de "drive" qui permet quelques échanges à travers la vitre des portières. Malheureusement, il faudra encore patienter avant de profiter d'une accolade tant attendue.





ADRIAN DENNIS / AFP

13h01 : Une étude vient confirmer et préciser les observations des soignants : les diabétiques de type 2, âgés de plus de 75 ans et souffrant de complications liées à leur maladie risquent davantage de souffrir de forme sévère de Covid-19, selon des travaux publiés dans la revue scientifique Diabetologia (en anglais).

12h44 : Bonjour @L'art des choix. Je vous renvoie vers notre article qui détaille l'ensemble des mesures à mettre en place. Pour compléter cette lecture, vous pouvez consulter le site de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie, qui a publié un guide sanitaire très détaillé à l'attention des professionnels. Il y a quelques jours, le syndicat patronal GNI-HCR avait déjà proposé un protocole pour homogénéiser les pratiques dans le secteur.

12h44 : Bonjour Fabien, je suis restaurateur. Savez-vous si nous allons recevoir un protocole sanitaire rapidement pour pouvoir ouvrir dans les meilleurs conditions ? Merci d’avance.

12h37 : Le groupe Renault a annoncé "une réflexion sur la reconversion de l'usine" de Dieppe. Cela pourrait signifier l'arrêt de la production de l'Alpine, modèle de sport emblématique de la marque. Sur place, l'inquiétude est de mise. "Cela serait dommage pour Renault de se débarrasser de ce joyau, parce que ça a vraiment une très forte valeur ajoutée pour le groupe", explique à franceinfo Yannick Nicolleau, chef de projet peinture.

Les salariés de l\'usine Renault de Dieppe, à qui on vient d\'annoncer le plan d\'économie du groupe, le 29 mai 2020.


VALENTIN DUNATE / RADIO FRANCE

12h24 : Les hébergements touristiques pourront tous ouvrir le 2 juin dans les zones vertes. C'est un soulagement pour les professionnels du secteur et notamment pour les campings. Les exploitants devront toutefois déployer des trésors d'imagination pour adapter leurs équipements aux mesures barrières. Franceinfo s'est rendu en Seine-Maritime pour prendre la température du moment.

13h46 : Bonjour @Florestan75. Sachez que nous sommes également en train de travailler dessus. L'une desprincipales interrogations de la communauté scientifique réside dans l'origine des sources brutes utilisées par les auteurs de l'article. Des dizaines de scientifiques ont publié une lettre ouverte exprimant leurs "inquiétudes" sur les méthodes de la vaste étude parue dans le Lancet, ayant conduit à la suspension d'essais cliniques sur l'hydroxychloroquine. Je vous renvoie également à cette analyse du professeur Philippe Frogel, recueillie par nos confrères de France 3 Hauts-de-France.

12h19 : Bonjour pourquoi aucune info sur les doutes de l’étude de The Lancet ? Notamment Espagne, Royaume-Uni... Il faut lire L’Express, d'autres médias... Etrange ! Merci.

12h02 : Concerts, mariages, pique-niques... Pour vous aider à y voir plus clair sur les rassemblements permis ou interdits à partir du 2 juin, franceinfo se penche sur cinq situations concrètes.

12h00 : Il est midi. Nous faisons un nouveau point sur l'actualité :

L'État donnera "environ 750 millions d'euros" aux collectivités pour compenser leurs pertes. Suivez notre direct.


#CORONAVIRUS Le protocole sanitaire dans les écoles ne sera pas allégé en juin. "Nous n'avons jamais dit que 100% des élèves retourneront à l'école. C'est impossible", indique le ministre de L'Éducation nationale ce matin. Tous les détails sur la reprise des cours dans cet article.


#RENAULT Cette fois, c'est officiel. Renault annonce près de 15 000 suppressions d'emplois dans le monde, dont 4 600 en France. Comment le constructeur automobile, naguère si flamboyant, s'est-il retrouvé au bord du gouffre ? De la chute de Carlos Ghosn à la crise du coronavirus, on retrace cette descente aux enfers.


Edouard Philippe a détaillé les grandes lignes de la phase 2 du déconfinement, à compter du 2 juin. Fin de la limite de déplacement des 100 km, poursuite de la réouverture des établissements scolaires, suppression de l'oral du bac de français, réouverture des cafés et restaurants, nouvelle carte de France verte et orange... Voici ce qu'il faut retenir de ces annonces, et le détail pour vos vacances.

11h50 : Application installée d'office, répertoire aspiré, géolocalisation... Plusieurs fausses informations ont pris de l’ampleur ces derniers jours sur StopCovid, qui doit être disponible mardi 2 juin après un vote favorable du Parlement mercredi dernier. La cellule Vrai du Faux s’est penchée sur trois rumeurs.

11h25 : Les Galeries Lafayette vont rouvrir samedi matin à la suite du feu vert de la préfecture de police. Un même arrêté, daté de vendredi également, autorise la réouverture du centre commercial Italie 2 à Paris.

11h14 : Le Premier ministre Édouard Philippe vient de présenter "un mécanisme de compensation des recettes fiscales et domaniales" des collectivités à hauteur "d'environ 750 millions d'euros" qui doit concerner entre 12 et 14 000 communes.

11h13 : Quelles règles pour voyager dans l'Union européenne cet été ? La Commission européenne met la dernière main à un site internet devant aider les Européens qui souhaitent passer leurs vacances dans d'autres pays de l'UE à y voir clair, a indiqué le commissaire au marché intérieur, Thierry Breton, sur BFM Business.

11h12 : Moins prononcée que prévu, mais tout de même record : la chute du PIB a atteint -5,3% au premier trimestre, marqué par le début du confinement pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 et avant le plongeon attendu au deuxième trimestre.

11h11 : "Cela va changer l'image de notre territoire qui était marqué par cette épidémie, cette couleur rouge, celle du danger. Aujourd'hui, nous allons pouvoir être regardés de manière différente et nous allons pouvoir relancer l'économie."

La région Grand Est est passée en zone verte, a annoncé hier Edouard Philippe lors de la présentation de la phase 2 du déconfinement. "Les indicateurs sont positifs depuis des semaines, il était normal que nous passions en régime allégé et je suis satisfait d'avoir été entendu", a réagi Jean Rottner, président du conseil régional du Grand Est.

11h11 : "Ce classement (en rouge) est scandaleux et incompréhensible (...) Je suis assez en colère. Il n'y a pas plus de malades dans le Val-d'Oise qu'ailleurs en Ile-de-France."

Le Val-d'Oise est resté classé en zone rouge, lors de la présentation hier par Edouard Philippe de la phase 2 du déconfinement. Un classement "stigmatisant", pour Marie-Christine Cavecchi, la présidente du département du Val-d'Oise, qui fait part de sa colère dans un communiqué et sur France Bleu Paris.

09h42 : "On ne pourra pas de toute façon accueillir ensemble tous les élèves d'un même niveau (au lycée). C'est impossible avec le protocole sanitaire."

Alors que les lycées sont autorisés à rouvrir et réaccueillir des élèves en petits groupes à partir de mardi prochain dans les zones "vertes", le secrétaire général du syndicat des personnels de directions SNPDEN-Unsa Philippe Vincent "pense qu'on aura plutôt des retours partiels d'élèves en petits groupes à compter de jeudi et vendredi, voire de la semaine d'après", le temps de tout préparer.

09h32 : Vous êtes nombreux à nous poser des questions sur le port du masque sur les plages et dans les jardins. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a expliqué que "le préfet" pourrait décider de "le rendre obligatoire en fonction des circonstances locales".

11h31 : Il est neuf heures. Nous faisons un nouveau point sur l'actualité :

Le protocole sanitaire dans les écoles ne sera pas allégé en juin. "Nous n'avons jamais dit que 100% des élèves retourneront à l'école. C'est impossible", indique le ministre de L'Éducation nationale ce matin. Suivez notre direct. Tous les détails sur la reprise des cours dans cet article.


#RENAULT Cette fois, c'est officiel. Renault annonce près de 15 000 suppressions d'emplois dans le monde, dont 4 600 en France. Comment le constructeur automobile, naguère si flamboyant, s'est-il retrouvé au bord du gouffre ? De la chute de Carlos Ghosn à la crise du coronavirus, on retrace cette descente aux enfers.


Edouard Philippe a détaillé les grandes lignes de la phase 2 du déconfinement, à compter du 2 juin. Fin de la limite de déplacement des 100 km, poursuite de la réouverture des établissements scolaires, suppression de l'oral du bac de français, réouverture des cafés et restaurants, nouvelle carte de France verte et orange... Voici ce qu'il faut retenir de ces annonces.

08h55 : "Nous avons perdu le contact avec 4% des élèves à la fin du confinement. Dans certains endroits c'est beaucoup plus ! 500 000 élèves, c'est beaucoup", reconnait le ministre de L'Éducation nationale.

08h52 : Le protocole sanitaire ne sera pas allégé en juin, indique Jean-Michel Blanquer. A partir de septembre, la présence à l'école sera de nouveau obligatoire.

08h50 : "Le but est que tous les enfants soient scolarisés", rappelle Jean-Michel Blanquer. "Quand l'enfant n'est pas présent, il faut un enseignement à distance."

08h46 : Jean-Michel Blanquer tacle très directement la responsabilité d'Anne Hidalgo, la maire de Paris, dans l'ouverture très partielle des écoles de la capitale. "A priori, c'est plus difficile qu'ailleurs parce qu'il n'y a pas la mobilisation des personnels municipaux", a-t-il lancé, sur franceinfo.

08h45 : "Nous n'avons jamais dit que ce sera 100% des élèves qui retourneront à l'école. C'est impossible", a précisé le ministre de l'Éducation nationale, qui avait indiqué la veille que 100% des écoles rouvriront au 2 juin.

08h39 : Pourquoi avoir annulé l'épreuve orale du bac de français pour les élèves de première ? "C'est surtout pour des raisons d'équité dans la préparation des épreuves. Il est important que le Français soit particulièrement étudié", a précisé Jean-Michel Blanquer.

08h40 : Les lycées vont-ils rouvrir dès le 2 juin en zone verte ? "L'objectif est celui-là. Il peut y avoir des pré-rentrées pour les professeurs. La plupart des proviseurs sont prêts", a indiqué le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, sur franceinfo.