Réduction du trafic des TER et TGV : une "baisse des réservations de 30%", annonce la Fédération nationale des usagers

Le président de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports, Bruno Gazeau, a plaidé ce samedi sur franceinfo pour "que l'information voyageurs soit à la hauteur", alors que la SNCF va réduire le nombre de TER et de TGV la semaine prochaine. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Un TGV entre en gare du Mans, le 30 novembre 2021.  (ALEXANDRE CHASSIGNON / RADIOFRANCE)

"Il y a une baisse des réservations de l'ordre de 30%" sur les TER et TGV, a affirmé samedi 8 janvier sur franceinfo Bruno Gazeau, le président de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (FNAUT), après l'annonce par la SNCF d'une réduction de 10% du nombre de TGV et de 20% du nombre d'Intercités à partir de la semaine prochaine

franceinfo : Les baisses de réservation sont-elles importantes ?

Bruno GazeauIl y a une baisse de l'ordre de 30%, selon la SNCF. Sur les TER, on voit bien que le télétravail génère des baisses de fréquentation. Pendant les vagues précédentes, la SNCF a fait circuler 80% des trains et a donc concentré les voyageurs. Au-delà du manque de confort, il y avait le risque de ne pas pouvoir observer les gestes barrières.

Que répond la SNCF à cet argument ?

Qu'il faut adapter l'offre à la demande. Incontestablement, il faut en tenir compte, mais il faut que l'offre précède la demande et qu'on ne réduise pas l'offre de trop, en particulier parce que les voyageurs ont l'habitude du plan de transport et qu'il ne faut pas qu'ils soient perdus. Il faut aussi se méfier des effets collatéraux. Les gens risquent d'annuler et l'aller et le retour, donc c'est un mauvais calcul.

Savez-vous à quoi va ressembler ce nouveau plan de transport ?

Ils doivent adapter un plan de transport pour les 15 jours qui viennent avec une évaluation au fur et à mesure. Ce plan doit être publié 48 heures avant, pour que les usagers puissent prendre leurs dispositions. Il faut que l'information voyageurs soit à la hauteur. Envoyer des SMS aux gens qui sont dans les trains ne suffit pas, il faut aussi une information digitale importante sur les sites, inviter les gens à s'y rendre et maintenir une information par mail.

Qu'en est-il du manque de personnels ?

Sur les TGV, le phénomène n'est pas encore perceptible, ni pour les agents de maintenance, ni pour les conducteurs. La SNCF a des réserves de personnels. Par contre, c'est très manifeste sur les TER. Il y a un défaut de personnels, consécutif au Covid-19 dans toutes les régions de France. Résultat, il y a des usagers qui rencontrent des difficultés pour aller au travail et pour en revenir. Et quand ils trouvent des solutions, elles sont extrêmement difficiles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.