Plus de 4 millions de personnes ont bénéficié d'une "prime Macron" exceptionnelle à la fin du mois de juillet

Elle permet aux employeurs de verser aux salariés présents pendant le confinement une prime exceptionnelle exonérée d'impôt sur le revenu et de cotisations sociales.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Image d'illustration d'un supermarché alsacien pendant le confinement, en mars 2020. (ABDESSLAM MIRDASS / HANS LUCAS / AFP)

Plus de 4 millions de personnes ont bénéficié de la prime exceptionnelle dite "prime Macron", a annoncé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, lundi 28 septembre. Cette prime est exonérée, dans la limite de 1 000 €, de l'impôt sur le revenu, des cotisations salariales et patronales ainsi que des contributions sociales. Le salarié n'a alors pas besoin de la déclarer.

"A fin juillet, cette prime a concerné 4,3 millions de bénéficiaires et elle a représenté 2,05 milliards d'euros", a déclaré le ministre de l'Economie Bruno Le Maire devant la commission des Finances de l'Assemblée nationale. "Elle a été efficace", c'est "du pouvoir d'achat redonné" aux salariés, s'est-il félicité.

Dès le mois de mars, le gouvernement avait incité les entreprises à verser une prime défiscalisée et sans cotisations sociales ("prime Macron") à leurs salariés, notamment à ceux qui étaient présents au travail pendant le confinement. Cette prime peut être versée jusqu'à la fin de l'année, a dit le ministre, et son montant peut atteindre 2 000 euros pour les entreprises disposant d'un accord d'intéressement. Elle avait été déployée une première fois au moment des "gilets jaunes".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.