Pauvreté en France : les initiatives solidaires se multiplient

Plusieurs bénévoles s’activent pour tenter d’apporter des repas chauds aux plus démunis, à l’heure où une forte vague de pauvreté pourrait s'abattre sur la France.

FRANCEINFO

Exercer le même métier, mais pour satisfaire une toute autre clientèle. Jean-Gilles Lopez est habituellement serveur dans un restaurant de la Tour Eiffel à Paris. Il a gardé son tablier, mais désormais, il le porte pour servir les repas proposés par l’association « L’un est l’autre ». Elle récupère les invendus pour cuisiner des plats gustatifs et surtout gratuits trois fois par semaine pour une population qui se retrouve actuellement dans le besoin.

Comme souvent depuis des dizaines d’années, les Restos du cœur font partie de ceux qui agissent le plus pour épauler des Français ne pouvant pas se nourrir par manque de moyens. À bord de son food truck, la bénévole Édith Aubry parcourt la Haute-Marne pour proposer des repas chauds comme à Brousseval lundi 23 novembre.

Les jeunes particulièrement touchés

Des aides nécessaires, alors que la plus grande vague de pauvreté pourrait frapper la France, selon le président de l’association. Sur le plateau du 23 heures de Franceinfo lundi 23 novembre, le journaliste Luc Brisson détaille les personnes les plus touchées : "12,5 % des 18-29 ans souffraient de la pauvreté en 2018." En mars 2020, 1 920 000 personnes touchaient le RSA en France. "C’est 50 000 de plus qu’en septembre de l’année dernière", précise Luc Brisson. Des chiffres qui augmentent notamment en raison de la crise sanitaire dans le pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un stock de paquets de pâtes aux Restos du coeur, à Valence (Drôme), le 9 avril 2020.
Un stock de paquets de pâtes aux Restos du coeur, à Valence (Drôme), le 9 avril 2020. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)