Restauration : les ventes à emporter s'emballent

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Restauration : les ventes à emporter s'emballent
France 2
Article rédigé par
J.Baeza, T.Cuny, A.Lepinay, A.Exposito, A.Martin - France 2
France Télévisions

De nombreux restaurateurs se plaignent d'une baisse de la fréquentation depuis l'instauration du pass sanitaire. Parallèlement, la vente à emporter augmente fortement. Parmi les gagnants : les camions de restauration pris d'assaut par les clients réfractaires au vaccin.

Dans une friterie du Nord, il suffit de payer, puis place au déjeuner. L'établissement fait de la vente à emporter, alors ici, pas besoin du pass sanitaire pour récupérer ses frites. Pour le gérant, c'est une aubaine, il espère attirer 15 à 20% de clients supplémentaires. "Pour nous, c'est un avantage comparé aux restaurants (...) je pense qu'il y a un pourcentage qui vont plus venir en friterie qu'en restaurant" souffle Didier Tourlos, gérant de la friterie 'La Lambersartroise".

Temps d'ajustement

Le pass sanitaire devrait pourtant être exigé sur sa terrasse, même si elle fonctionne en libre-service. Un temps d'ajustement que d'autres ont déjà assimilé à près de 600 kilomètres de là, sur le port de La Rochelle (Charente-Maritime). En pleine saison estivale, c'est une bonne opération pour l'établissement "Ptit Bleu". Ici, pass sanitaire ou non, les vacanciers se pressent en masse pour déguster leurs fruits de mer. Il y a ceux qui peuvent accéder à la terrasse, et pour les autres, il suffit de prendre à emporter.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.