Reflux de l'épidémie de Covid-19 en France : "Cela ne va pas durer !", prévient un épidémiologiste

Certains départements comme la Mayenne connaissent une remontée du taux d'incidence dans certaines communes. "Cela risque de s'observer un peu partout", alerte Yves Buisson, épidémiologiste.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un malade du Covid-19 pris en charge dans un hôpital (CARLA BERNHARDT / AFP)

Alors qu'on observe un reflux global de l'épidémie de Covid-19 en France, Yves Buisson, épidémiologiste et président de la cellule Covid à l’Académie nationale de médecine a mis en garde jeudi 7 octobre sur franceinfo : "Cela ne va pas durer !", prévient-il. "Il n'y a aucune raison pour qu'il n'y ait pas une résurgence de la circulation du virus", a-t-il souligné.

Le département de la Mayenne observe déjà une remontée du taux d'incidence dans certaines communes : "Cela risque de s'observer un peu partout. On arrive dans la saison froide et deuxièmement, on a un quart au moins de la population française qui n'est pas protégé, qui n'est pas vacciné ou qui n'a pas été en contact avec le virus", explique-t-il.

Faible vaccination chez les personnes à risque

Le taux de vaccination n'est pas assez important chez les personnes à risque, selon lui : "Les personnes âgées, les personnes porteuses de comorbidité, il y en a encore un nombre très élevé, sans doute près d'un million, qui n'a toujours pas été vacciné", dit-il. "Ceux qui ont été vaccinés ont perdu leur immunité parce qu'ils n'ont pas reçu leur injection de rappel. Donc, on a tout à craindre de cette résurgence épidémique", met-il en garde.

Yves Buisson ne veut pas entendre parler de la fin du pass sanitaire : "Si on le retire pour le réintroduire au bout de quelques semaines, cela va être très compliqué de le faire comprendre", pressent-il. "D'ailleurs, nous avons milité à l'Académie de médecine pour qu'on passe du pass sanitaire au pass vaccinal. Le déremboursement des tests, c'est une excellente mesure qui arrive trop tard", regrette-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.