Pass vaccinal : "Tous les moyens raisonnables doivent être entrepris" pour se faire vacciner, affirme Alain Fischer

Invité lundi 20 décembre sur France Inter, Alain Fischer a apporté son soutien à la volonté du gouvernement de transformer le pass sanitaire en pass vaccinal. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Illustration d'une dose de vaccin contre le Covid-19 (LP / ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP)

"Tous les moyens raisonnables doivent être entrepris" pour inciter à vacciner contre le Covid-19 les personnes réfractaires, lance ce lundi le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale (COSV) sur France Inter. L'immunologue réagit à la volonté du gouvernement de transformer le pass sanitaire en pass vaccinal.

Le professeur reconnaît qu'il s'agit d'un "semi confinement des personnes non vaccinées" car pour lui se vacciner, "c'est le minimum de solidarité que nous devons à nos concitoyens fragiles", ils sont environ 350 000 en France, "leur sécurité dépend des autres", insiste l'immunologue. Pour Alain Fischer, le pass vaccinal est "un message" aux personnes non vaccinées pour leur dire que "on ne peut pas avoir une activité sociale sans être vacciné".

Alors pourquoi ne pas rendre le vaccin obligatoire ? Pour Alain Fischer, "le pass vaccinal n'est pas loin de l'obligation, le pass vaccinal permet le contrôle".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.