Pass sanitaire : quels sont les ajustements du gouvernement ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Pass sanitaire : quels sont les ajustements du gouvernement ?
franceinfo
Article rédigé par
G. Papin - franceinfo
France Télévisions

Dès mercredi 21 juillet, pour accéder aux parcs d'attractions, lieux de loisirs et de culture, il faudra soit être vacciné contre le Covid-19, soit présenter un test PCR négatif.      

Le gouvernement est engagé dans une course contre la montre alors que l’épidémie de Covid-19 frappe de nouveau très fort. Le gouvernement admet quelques concessions, notamment sur le montant de la contravention des professionnels en cas de non-contrôle. Après le Conseil des ministres exceptionnel du lundi 19 juillet, l'exécutif veut aller très vite pour faire adopter le projet de loi sur l'extension du pass sanitaire et la vaccination contre le Covid-19 obligatoire des soignants. Prochaine étape : l'arrivée en commission, mardi 20 juillet, avant d'être débattu dans l'hémicycle. Le projet de loi devrait arriver au Sénat jeudi 22 juillet. Le gouvernement espère qu'il sera adopté d'ici le vendredi 23 juillet soir ou le samedi 24 juillet.      

"Les sanctions doivent être proportionnées"  

Certains points ont été revus, dont l'obligation de contrôle dans les centres commerciaux de plus de 20 000 mètres carrés, retoquée par le Conseil d'État. Autre point : les amendes pour les patrons qui n'appliqueraient pas les mesures. "Les sanctions doivent être proportionnées et ne doivent pas être excessives. Elles doivent être dissuasives", a expliqué Bruno le Maire, ministre de l'Économie, qui considère que le montant de 45 000 euros était excessif. L'amende pourrait passer à 1 000 euros.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.