Pass sanitaire : le dispositif sera mis en place dès lundi 9 août dans les TGV et Intercités avec des contrôles "massifs", promet la SNCF

Si l'infraction est constatée à bord, le voyageur risque une amende de 135 euros.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le pass sanitaire devient obligatoire pour monter dans un train longue distance à partir du lundi 8 août. Les Eurostar, Transiliens et TER ne sont pas concernés. (EMILE KEMMEL / MAXPPP)

Le pass sanitaire sera obligatoire dans les TGV, les Intercités et les trains longue distance internationaux au départ de la France, à partir du lundi 9 août, a annoncé vendredi 6 août la SNCF dans un communiqué. Les TER, les Transiliens et les Eurostar ne sont pas concernés.

Tous les voyageurs de plus de 12 ans seront soumis à cette obligation, qui ne s'appliquera qu'à partir du 30 septembre pour les voyageurs âgés de 12 à 17 ans inclus.

Des contrôles "partout et à tout moment"

La SNCF promet un dispositif de vérification "massif". Il pourra "avoir lieu partout et à tout moment", précise le groupe. Les vérifications à quai seront assurées par des agents SNCF, agents d’escale, contrôleurs (ASCT), équipes de sûreté (SUGE), ou volontaires de l’information, identifiés par une chasuble bleue ou un brassard reprenant la charte "En train tous responsables", qu’ils soient salariés SNCF ou prestataires. Ils pourront bénéficier de l’appui des forces de l’ordre. Les vérifications à bord des trains seront assurées par des équipes spécifiques composées de contrôleurs (ASCT) et d'agents de sûreté (SUGE) ou par les forces de l’ordre.

Il s'agira de vérifier uniquement les QR codes via l'application TousAntiCovid, ou les attestations en format papier, avec ou sans QR code. Les pièces d'identité ne seront pas vérifiées, sauf si les agents des forces de l'ordre le demandent. En cas de non-respect du pass sanitaire, les voyageurs qui ne sont pas encore montés à bord seront interdits d'entrer dans le train. Si l'infraction est constatée à bord, le voyageur risque une amende de 135 euros.

"Le port du masque reste obligatoire dès l’entrée en gare, à quai et à bord de tous les trains SNCF tout au long du trajet, et la levée de cette obligation n’est pas à l’ordre du jour", prévient la SNCF.

Par ailleurs, tous les billets de train sont 100% échangeables et remboursables avant le départ pour les TGV Inoui, TGV internationaux, ainsi que les Intercités et jusqu'à 1h30 avant le départ pour Ouigo, pour tous les voyages du 9 août au 12 septembre inclus. Ils le resteront pour les passagers empêchés de voyager en raison d’un test Covid positif avant leur départ.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.