Pass sanitaire : "C'est de la lâcheté, face à un homme seul et pacifique", réagit Christophe Castaner après l'agression d'un député

Le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale a dénoncé lundi sur France Inter l'agression de l'un des députés de son groupe, Stéphane Clairveaux, lors d'une manifestation contre le pass sanitaire. 

Article rédigé par
avec France Inter - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Christophe Castaner, président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, était l'invité de France Inter lundi 10 janvier 2021. (FRANCE INTER / RADIO FRANCE)

"C'est de la lâcheté, face à un homme seul et pacifique",  s'est indigné sur France Inter lundi 10 janvier le président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale, Christophe Castaner, après l'agression du député LREM de Saint-Pierre-et-Miquelon, Stéphane Claireaux, dimanche, devant son domicile, par des manifestants anti-pass sanitaire. "Stéphane, avec qui j'ai échangé cette nuit, est sorti, il les a invités à parler et ils ont refusé. Ils lui ont jeté des algues à la figure avec l'agressivité qu'on a vue."

"Je veux bien qu'on m'explique que c'est la faute d'Emmanuel Macron s'il y a eu des atteintes contre des élus", ajoute Christophe Castaner, "mais il y a eu 322 menaces contre des députés, dont les deux tiers contre des députés de mon groupe de LREM, sur l'année 2021. Nous avons toujours été ouverts au dialogue, mais le dialogue implique que l'on soit deux."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.