Guadeloupe : le préfet explique la situation sur place

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Article rédigé par
S. Khaldoun - franceinfo
France Télévisions

Depuis plusieurs jours, la Guadeloupe fait face à des manifestations contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale des soignants. Face à la vague de violence, un couvre-feu a été mis en place. Le préfet de Guadeloupe, Alexandre Rochatte, explique les raisons de cette mesure.

Le préfet explique que la vague de violence que la région a subie a motivé le choix de mettre en place un couvre-feu de 18h à 5h du matin. En effet, dans la nuit de jeudi à vendredi, des actes violents ont été déplorés dans la région. Ceux-ci ont perduré vendredi 19 novembre. D'où la décision des autorités. Alexandre Rochatte précise que hormis les personnes qui doivent rentrer à leur domicile, les individus n’ayant pas d’autorisation pourront être interpellés par les forces de l’ordre.

Négociations avec l’Etat

Le préfet explique que les individus ayant commis des actes de violence la nuit dernière ne sont pas dans une démarche de revendication, mais dans une démarche simplement motivée par la violence. Pour le moment, le préfet appelle les manifestants et leur représentant au rétablissement de l’ordre. Pour le préfet, seul un retour au calme permettra de se pencher sur l’avenir. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.