Pass sanitaire : un hypermarché de Haute-Garonne mis en demeure pour ne pas avoir mis en place de contrôle

Situé dans un centre commercial, l'hypermarché avait organisé une entrée réservée à ses seuls clients pour contourner l'obligation de présenter un pass sanitaire. Il a du faire marche arrière.

Article rédigé par
avec France Bleu Occitanie - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'hypermarché Leclerc de Roques-sur-Garonne (Occitanie). (GOOGLE STREET VIEW)

Les grands centres commerciaux de plus de 20 000 msont soumis, depuis lundi 16 août au pass sanitaire. Mais l'hypermarché Leclerc de Roques-sur-Garonne, situé à 15 kilomètres au sud de Toulouse (Haute-Garonne), avait décidé de ne pas l'exiger, rapporte France Bleu Occitanie. Il a dû faire marche arrière mardi après une mise en demeure de la préfecture.

>> CARTE. Les 144 centres commerciaux où le pass sanitaire est désormais obligatoire

Son directeur a publié une message explicatif sur sa page Facebook : "Chers clients, à la suite de la mise en demeure de la préfecture nous n'avons d'autre choix que de mettre en place le contrôle du pass sanitaire pour l'accès à notre hypermarché".

L'hypermarché Leclerc risquait une "fermeture pouvant aller jusqu'à 7 jours par décision préfectorale". L'astuce mise en place était un accès réservé aux clients qui arrivaient depuis le parking et pouvaient ainsi accéder directement à l'hypermarché, sans contrôle. En revanche, pour entrer dans la galerie marchande, le pass sanitaire était obligatoire.

L'hypermarché Leclerc disposait d'un délai de 24 heures pour se mettre aux normes. Son directeur Jacques Blimont a dénoncé une "situation complètement absurde" qui favorise les petits commerces. Il a déclaré à France Bleu Occitanie craindre une baisse du chiffre d'affaires "entre 25 et 35%".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.