Covid-19 : plus de six Français sur dix favorables au pass sanitaire et à la vaccination obligatoire des soignants, selon notre sondage

Les retraités sont les plus favorables aux annonces faites par Emmanuel Macron lors de son allocution de lundi, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria publié vendredi pour franceinfo et "Le Parisien/Aujourd'hui en France".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Une femme en possession d'un certificat de vaccination après avoir reçu une première dose, à Montaigu-Vendée (Vendée), le 18 mai 2021. (MATHIEU THOMASSET / HANS LUCAS)

Plus de six Français sur dix sont favorables aux nouvelles mesures sanitaires pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 annoncées lundi 12 juillet par Emmanuel Macron, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria* publié vendredi 16 juillet pour franceinfo et Le Parisien/Aujourd'hui en France.

>> Suivez notre direct sur l'épidémie de Covid-19

Dans le détail, 69% des personnes interrogées se disent favorables à l'obligation vaccinale pour les soignants à partir du 15 septembre. Elles sont également 69% à adhérer à la mise en place de campagnes de vaccination spécialement dédiées aux collégiens, lycéens et étudiants à la rentrée scolaire. Enfin, 63% sont pour la fin de la gratuité des tests PCR à l'automne, et 62% sont favorables à la mise en place du pass sanitaire pour entrer dans un lieu public.

Les retraités sont les plus favorables aux annonces faites par le président de la République lors de son allocution du 12 juillet, alors que les 18-34 ans y sont le plus réfractaires. Ainsi, seulement 47% des 18-34 ans sont favorables au pass sanitaire pour se rendre dans un bar, un restaurant, un musée ou un centre commercial, quand ils sont 81% chez les retraités.

Concernant la vaccination obligatoire pour tous les Français, alors qu'Emmanuel Macron a déclaré lundi que "nous devrons nous poser la question" dans les prochains mois, 60% des personnes interrogées dans ce sondage s'y disent favorables. "Globalement, c'est un accord assez profond des Français à l'égard de tout ce qui a été annoncé par Emmanuel Macron", explique Brice Teinturier, le directeur général délégué d'Ipsos.

Une adhésion plus forte chez les plus âgés

Parmi ceux qui adhèrent le plus à ces mesures sanitaires, on trouve tout d'abord les personnes les plus âgées, les cadres et les catégories les plus favorisées. Par exemple, sur l'obligation de la vaccination pour les soignants, les cadres y sont favorables à 74% et les retraités à 87%. Des chiffres supérieurs à l'ensemble des personnes interrogées qui sont 69% à se montrer favorables à cette mesure.

A contrario ce sont les plus jeunes, les ouvriers et employés où on retrouve le moins de personnes favorables aux mesures sanitaires annoncées par Emmanuel Macron lundi. Ils sont en effet seulement 59% des ouvriers et employés à être favorables à la vaccination obligatoire des soignants. Selon Brice Teinturier, c'est "l'âge qui est la variable la plus discriminante. Les plus jeunes sont les plus réticents même si c'est quasiment un jeune sur deux sur la vaccination des soignants (51%). Et la progression est extrêmement forte avec l'âge. On a des écarts de 30 points avec d'autres catégories d'âges. Par exemple, les 55 ans et plus sont à 85% favorables à la vaccination obligatoire des soignants."

Selon le sondage, une autre disparité apparaît chez les personnes interrogées au niveau de la proximité politique. Les sympathisants du parti Les Républicains et ceux de La République en marche sont plus favorables aux mesures sanitaires annoncées par le chef de l'Etat que les sympathisants du Rassemblement national et ceux de La France insoumise et du Parti communiste. Par exemple, les sympathisants LREM sont favorables à 93% à la vaccination obligatoire des soignants et 85% chez les sympathisants LR, alors qu'ils ne sont que 56% chez les sympathisants LFI et du PCF, et 55% pour ceux du RN.


*Ce sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien/Aujourd'hui en France a été réalisé par internet les 13 et 14 juillet 2021 auprès d'un échantillon de 1 000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.