À Strasbourg, protocole sanitaire très strict au marché de Noël : "Il faudra faire un peu la police", estiment les commerçants

Après une année annulée pour cause de crise sanitaire, le marché de Noël de Strasbourg 2021 démarre vendredi. Mais, cinquième vague oblige, il faudra y respecter des mesures de précaution très strictes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La cathédrale de Strasbourg pendant le marché de Noël en 2019. (JEAN-MARC LOOS / MAXPPP)

Le marché de Noël de Strasbourg 2021 s'ouvre pour un mois vendredi 26 novembre, après une année annulée pour cause d'épidémie de Covid-19, et cela réjouit les habitants de la capitale alsacienne. "On adore Noël, ça nous replonge en enfance...", avoue une Strasbourgeoise. Et quand on lui demande si les gestes barrières ne vont pas un peu l'empêcher d'en profiter, elle répond avec un sourire : "Oh, non !"

Il faudra pourtant respecter des mesures très strictes pour faire face à la situation sanitaire : masque obligatoire, gel hydro-alcoolique avant de toucher les objets sur les stands et pass sanitaire pour se restaurer. Gilbert produit et vend de la poterie artisanale, et lui aussi aura son rôle à jouer dans le respect des gestes barrières. "Nos objets seront désinfectés quand ils sont touchés", explique-t-il. "On va essayer de le faire, ce sont des consignes qu'on nous a données."

Des zones de restauration avec pass sanitaire

L’autre grande nouveauté, c’est l’interdiction de boire et de manger devant les stands. Il y aura désormais des zones dédiées à la restauration accessibles sur présentation d'un pass sanitaire. Mais dans les faits, cela s'annonce compliqué à appliquer pour les commerçants comme Nathalie qui vend des kougelhopf et autres gâteaux de Noël."Ce sera un peu difficile c'est sûr parce qu'en général, les clients veulent goûter les petits gâteaux", reconnaît-elle. "Il faudra faire un peu la police je pense..."

Pour l’instant, le pass sanitaire n’est obligatoire que dans les espaces dédiés à la restauration. Une décision qu'explique Guillaume Libsig, adjoint à la maire de Strasbourg, en charge de la coordination de la "capitale de Noël" : "Il ne faut pas oublier que c'est un centre-ville avec une vie quotidienne, des écoles, des commerces. On ne souhaite pas enclaver l'espace public dans une logique de pass sanitaire obligatoire, ce qui empêcherait les gens de circuler, d'aller au travail, de rendre visite à leurs familles..."

La ville souhaite en fait éviter les longues files d’attentes pour accéder au centre-ville comme ce fut le cas pour des raisons de sécurité il y a deux ans, après l’attentat de 2018 qui avait fait cinq morts et dix blessés.  

Le marché de Noël de Strasbourg en pleine crise sanitaire : reportage de Valentin Dunate
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.