Cet article date de plus d'un an.

"Économiquement, c'est une catastrophe" : à Strasbourg, des illuminations mais pas de marché de Noël à cause du Covid-19

La ville lance ce vendredi soir ses illuminations de Noël lors d’un événement interdit au public et qui ne sera pas suivi par l'ouverture du marché de Noël, annulé cette année comme dans toute l'Alsace où cette tradition est un enjeu financier considérable.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le sapin de Noël géant en chantier, place Kléber à Strasbourg (Bas-Rhin), 12 novembre 2020. (CORINNE FUGLER / RADIOFRANCE)

Devant la cathédrale de Strasbourg, alors que la ville inaugure ses illuminations de Noël vendredi 27 novembre, le silence est assourdissant en plein confinement"D'habitude, ça claque de tous les côtés. Les chalets sont sur toutes les places et là, on a même envie de murmurer parce qu'il n'y a personne, c'est assez impressionnant et même émouvant", regrette Pierre Bardet, designer des illuminations de Noël depuis vingt ans et directeur général des Vitrines de Strasbourg, une association de commerçants. 

"Beaucoup d'angoisse"

Cette année, en raison de l'épidémie de Covid-19, le célèbre marché de la ville n'aura pas lieu. "Économiquement, c'est une catastrophe parce qu'il y a deux millions de personnes qui viennent [en temps normal]. Les hôtels sont blindés, les restaurants sont blindés, explique Pierre Bardet. Pour certains commerçants, c'est 40% du chiffre d'affaires de l'année. Et en plus du chiffre d'affaires, c'est la création d'emplois qui est perdue".

Ce sont 3 000 à 4 000 personnes qui n'auront pas d'emploi cette année parce que le marché n'a pas lieu.

Pierre Bardet, Vitrines de Strasbourg

à franceinfo

Parmi les plus touchés, il y a des dizaines d'artisans qui vendent chaque année près de la moitié de leurs créations au marché de Noël. C'est le cas de Marie-Ange Hans, artisan verrier à Réguisheim, petit village à 20 kilomètres de Colmar. "C'est un coup dur. Pendant une quinzaine de jours, le moral n'était pas au beau fixe. Il y avait des hauts et des bas, beaucoup d'angoisse", confie la commerçante qui réalise en temps normal 40 à 45% de son chiffre d'affaire durant les fêtes de fin d'année. 

Un manque à gagner de 100 millions d'euros pour Colmar

Marie-Ange Hans expose au marché de Noël de Colmar (Haut-Rhin), qui était censé commencer la semaine dernière. Et là, "c'est vide. C'est presque la cinquième dimension. Franchement, ce silence me pèse."

Cette ville de 70 000 habitants accueille habituellement plus d'un million de touristes. "C'est 106 millions de chiffre d'affaires. C'est pratiquement 50 millions de  pour les restaurants, 20 millions pour les commerçants", détaille le maire de Colmar, Eric Straumann.

On a un certain nombre de commerces qui sont très dépendants des flux touristiques et cela vont connaître des difficultés fortes parce qu'il y a tout un modèle économique qui risque de disparaître.

Eric Straumann, maire de Colmar

à franceinfo

À Colmar comme à Strasbourg, on tente donc de sauver la face. Au pied de la cathédrale vide, le ténor Amaury Vassili prouvera avec sa voix que l'esprit de Noël est toujours là. Le chanteur lyrique lance ce vendredi soir les illuminations de Noël à Strasbourg lors d’un événement interdit au public mais visible sur les réseaux sociaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.