Partiels à l’université : "Les choses se passent bien et majoritairement en présentiel" malgré le Covid-19, affirme Frédérique Vidal

La ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation affirme que "l'égalité de traitement entre les étudiants" pour les partiels est respectée. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, était l'invitée du 8h30 Franceinfo, le 22 janvier 2022.  (FRANCEINFO)

"Les choses se passent bien et majoritairement en présentiel" malgré le Covid-19, affirme Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, invitée du "8h30 franceinfo" samedi 22 janvier, alors que les partiels se poursuivent dans les universités.

>> Parcoursup, gratuité de l'université, partiels... le "8h30 franceinfo" de Frédérique Vidal

Frédérique Vidal assure que "l'égalité de traitement entre les étudiants" est respectée car, si un examen se fait à distance, c'est pour toute la promotion et pas seulement quelques élèves. Des examens de substitution sont aussi possibles si les gens sont malades.

Un protocole sanitaire "robuste"

"Ce qui est important, c'est de faire confiance au bon sens des équipes pédagogiques", affirme la ministre car "c'est de la responsabilité pédagogique des établissements d'organiser les examens, ce sont eux qui votent les modalités de contrôle des connaissances, et si les choses le justifient, ils peuvent évidemment passer à un examen de promotion à distance". Elle se félicite d'ailleurs d'avoir un protocole "robuste" et "pas de cluster".

Selon elle, un tiers des examens ont déjà eu lieu en décembre et la majorité des partiels seront passées à la fin de cette semaine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.