Parcoursup, gratuité de l'université, partiels... le "8h30 franceinfo" de Frédérique Vidal

écouter (26min)

La ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation était l'invitée du "8h30 franceinfo", samedi 22 janvier 2022.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation était l'invitée du "8h30 franceinfo", samedi 22 janvier 2022. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation était l'invitée du "8h30 franceinfo", samedi 22 janvier 2022. Parcoursup, gratuité de l'université, organisation des partiels... Elle répond aux questions d'Ersin Leibowitch et Myriam Encaoua.

Parcoursup : "On améliore chaque année la plateforme"

La ministre de l'Enseignement supérieur défend la plateforme Parcoursup, dont les inscriptions ont débuté jeudi 21 janvier, et réfute le terme d'"algorithme""Parcoursup est un outil qui a été mis à disposition des établissements et c'est ce qui a permis de remettre de l'humain", explique-t-elle.

"On améliore chaque année la plateforme", ajoute la ministre. Frédérique Vidal assure que, "près de 70% des jeunes et de leurs familles disent que c'est beaucoup d'informations et que les choses mises en place leur ont donné des idées d'orientation".

Frais d'inscription à l'université : "Aucune demande de travailler sur cette question"

"On a gelé les droits d'inscription pendant trois ans, on a gelé les loyers des Crous, on a augmenté les bourses sur critères sociaux, on n'a jamais eu aucune demande de travailler sur ces questions-là", celle de l'augmentation des frais d'inscription à l'université, assure Frédérique Vidal. La ministre défend la position d'Emmanuel Macron, visé par des critiques de l'opposition.

Partiels à l'université "majoritairement en présentiel"

"Les choses se passent bien et majoritairement en présentiel" malgré le Covid-19, affirme Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, alors que les partiels se poursuivent dans les universités. Elle assure que "l'égalité de traitement entre les étudiants" est respectée car, si un examen se fait à distance, c'est pour toute la promotion et pas seulement quelques élèves. Des examens de substitution sont aussi possibles si les gens sont malades.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du samedi 22 janvier 2022 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.