Paroles de Français : le déconfinement selon un couple de retraités

Jean-Maurice et Marlène Dahan s'avancent vers le 11 mai, date du déconfinement, avec prudence. Le couple explique pourquoi, selon lui, la bataille contre le coronavirus n'est pas gagnée.

FRANCE 2

Lundi 11 mai, les Français seront déconfinés. Mais pour Jean-Maurice et Marlène Dahan, 71 et 69 ans, ce n'est pas une raison pour baisser la garde. "On a bien compris l'importance du confinement, pour éviter la saturation des hôpitaux et des services de réanimation. Cependant, le virus est toujours là. Nous avons donc décidé de rester très prudents. Demain, lundi 11 mai, nous allons reprendre des rendez-vous médicaux, retrouver du lien social. Mais nous hésitons à aller garder nos petits-enfants", expliquent le couple de retraités à Laurent Delahousse, depuis Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), dimanche 10 mai.

"Nous allons avancer à petits pas"

Jean-Maurice, médecin à la retraite, redoute un relâchement des Français, notamment ceux qui vivent dans des zones classées vertes sur la carte du déconfinement. "On ne sait pas encore tout sur la propagation du virus. Il est toujours là et nous avons des craintes quant à sa diffusion. Nous allons prendre toutes les précautions nécessaires et nous allons avancer à petits pas", poursuit-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Maurice et Marlène Dahan s\'avancent vers le 11 mai, date du déconfinement, avec prudence. Le couple explique pourquoi, selon lui, la bataille contre le coronavirus n\'est pas gagnée.
Jean-Maurice et Marlène Dahan s'avancent vers le 11 mai, date du déconfinement, avec prudence. Le couple explique pourquoi, selon lui, la bataille contre le coronavirus n'est pas gagnée. (FRANCE 2)